Vaud

18 juillet 2019 07:56; Act: 18.07.2019 09:34 Print

Menacée de poursuites après avoir reçu un cadeau

par Xavier Fernandez - Une femme recevait des rappels d’une société de paiement qui avait pris l’adresse de livraison pour celle de facturation.

storybild

(Photo: iStock/Katleho Seisa)

Sur ce sujet
Une faute?

En octobre 2018, Alizée a craqué pour des coussins découverts sur le site de Conforama. Elle a décidé de les offrir à sa belle-mère pour son anniversaire. Mais le cadeau a eu un goût amer.

Alizée a opté pour le système de facturation Powerpay. Dans le champ «adresse de livraison», elle a introduit celle de sa belle-mère, qui a bien reçu le présent, et la sienne dans «adresse de facturation».

Mais la jeune femme n’a jamais reçu la facture et l’affaire lui est sortie de la tête. Jusqu’au mois de février dernier. Croyant à une arnaque, sa belle-mère lui a montré un rappel, le ­deuxième, adressé par Powerpay. Alizée a alors fait le lien avec les coussins. Elle a pris le courrier et payé le montant dans les jours suivants. Mais l’affaire n’était pas close pour autant (lire encadré) et un long combat de cinq mois s’est engagé entre Alizée et Powerpay.

«Problème technique»

Et ce n’est que lundi qu’une explication a été avancée et une solution proposée par Conforama: «Notre cliente a pu entrer une adresse de livraison différente de celle de la facturation, ce qui n’est habituellement pas possible. De ce fait, seule l’adresse de livraison a été transférée à Powerpay, car le système en place ne permet pas d’entrer deux adresses.» Au regard du problème technique survenu lors de cette commande, les frais engagés seront recrédités à cette cliente, explique la direction de Conforama Suisse.

Si la nouvelle ravit Alizée, celle-ci regrette l’attitude de Powerpay: «Heureusement que «20 minutes» a eu la bonne idée de s'adresser directement à Conforama. Car, de mon côté, je n'ai eu affaire qu'avec Powerpay et j'avais l'impression de me heurter à un mur», conclut Alizée.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Louis le 18.07.2019 08:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci le journaliste

    Se heurter à un mur, c'est déjà embêtant, mais deux fois, ça devient vraiment dérangeant! Ceci-dit bravo d'avoir aidé cette dame.

  • Roi Arthur le 18.07.2019 08:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Arnaque

    Ne jamais payé ces frais de ces sociétés !! Ils sont illégaux. Juste payer le montant de la facture. Ils menacent toujours d'aller en poursuite mais devant un juge ces frais sont supprimés car ils ne sont pas justifiés.

  • Vincent Arletti le 18.07.2019 08:11 Report dénoncer ce commentaire

    Elle a payé ?!?

    Ces frais qui dépassent la centaine de francs sont illégaux. La loi autorise un taux de 5% annuel. Dans son cas, 40.- de coussin font 2.- d'intérêt par année de retard. Ou alors, le créancier doit passer par un système légal --> poursuites

Les derniers commentaires

  • Mendrisiotto le 18.07.2019 21:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ???????

    Bon ceci dit, ce n'est pas la première fois que Conforama donne lieu à des problèmes, Il y a déjà eu quelques soucis il n'y a pas si longtemps me semble t'il ? Non

  • Précisions le 18.07.2019 18:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Précisions

    Cette société n'est pas une société de recouvrement mais une société de traitement de paiements par facture dans le e-commerce, c'est-à-dire la société paie le vendeur et vous adresse une facture. C'est la femme elle-même qui a recourue à cette société et donc a accepté les conditions générales notemment les frais et untérêts moratoires dûs en cas de non-paiement. Il n'y a rien d'illégal là dedans.

  • Terre à terre le 18.07.2019 14:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Savoir lutter contre les abus

    Les premiers voleurs sont l'état et pour Fribourg, le Service de l'action sociale (boîte de recouvrement de l'état). Sans enquête, sans preuves, en entendant qu'une version des faits, ils vous attaquent avec lettre de menaces et se foutent de vous quand vous en discuter. Mal leur en a pris, la justice leur a donné une claque bien méritée. Sûr qu'ils n'ont pas retenu la leçon. Conseil, battez-vous contre ces institutions pourries jusqu'à l'os. Elles ne sont ni juges, ni rien du tout. Même chose pour les préfectures qui y mettent tout leurs zéles pour maintenir des amendes qui n'ont pas lieu d'être! Faites-les plier. J'y ai réussi et pourquoi pas vous?

  • Paul hemic le 18.07.2019 12:58 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours la même histoire

    Ces sociétés savent très bien que pour 178 .- de frais, la personne ne va pas actionner la justice, ce qui lui couterai bien plus cher. Sur pression des milieux économiques majoritairement représentés à Berne, le droit suisse ne protège pas le consommateurs, elles ont encore de beaux jours devant elles. In fine, la vente en ligne, c'est une plaie des temps modernes qui sous couvert d'un choix immense et de pouvoir acheter H/24 depuis chez sois, détruit des emplois et expose le consommateur à tous les abus.

    • Joshua le 18.07.2019 14:04 Report dénoncer ce commentaire

      @Paul hemic

      A savoir que ces frais sont illégaux, donc en fait, il suffit de ne pas les payer et ces "sociétés" ne peuvent rien faire

    • Correction le 18.07.2019 17:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Joshua

      Vius faites erreuts. Powerpay n'est pas une société de recouvrement mais une société de traitement de paiements par facture dans le e-commerce et c'est cette société qui garantit le paiement au vendeur. C'est la femme elle-même qui a recourue à cette solution et a accepté les conditions générales notamment les frais et intérêts moratoires dûs en cas de non-paiement. Il n'y a rien d'illégal là dedans.

  • Néo le 18.07.2019 12:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La honte, certains commentaires

    Quand on voit le nombre de suisses qui avouent avoir volontairement des dettes sur ces commentaires, le dire des étrangers ce confirme vraiment à votre sujet votre réputation se confirme, vous les endettés qui votent UDC mais qui vivent comme des gauchistes, l'argent vous brûle les doigts, vous claquez à tout vent et exit les factures et les impôts, ce qui est sûr c'est que ce n'est pas grâce à vous que la Suisse tourne et qu'elle est (riche). Après on vient critiquer les étrangers qui économisent et possèdent quelque chose! Balayons devant notre porte d'abord!