Coppet (VD)

18 mai 2012 08:33; Act: 18.05.2012 09:54 Print

Statu quo entre squatters et propriétaire

par Caroline Gebhard - Le bras de fer continue entre les occupants d’une bâtisse et le maître des lieux. A coup de procédures sur les plans pénal et civil.

storybild

Le bâtiment, situé dans le village de la Côte vaudoise, est occupé depuis 2004 déjà. (Photo: Alain Roueche/24h)

Une faute?

«Nous sommes toujours là et tout a été réparé. L’intimidation ne marche pas et nous sommes déterminés à rester jusqu’à ce que la maison soit en travaux», explique Marc*, membre du collectif de squatters de la bâtisse sise au numéro 54 de la Route suisse. Le 20 février, ils avaient été victimes, selon eux, d’un saccage perpétré par le propriétaire. En réaction à cette «visite» musclée, une plainte pénale a été déposée pour violation de domicile, dommages à la propriété, vol, brigandage, menaces et contraintes.

Le propriétaire, quant à lui, a engagé une procédure civile afin de récupérer son bien. La première depuis 2004, année où 6 occupants ont débarqué. «On peut estimer qu’il a toléré le truc pendant sept ans puisqu’il n’a pas demandé l’évacuation», poursuit Marc. «J’attendais que la première vague de squatters parte», se justifie le propriétaire, qui se défend d’avoir saccagé le lieu. «On a simplement enlevé les fenêtres et les portes.» Il se dit déterminé, désormais, à voir ses hôtes indésirables tourner les talons. «Ça fait des années que j’aimerais rénover le bâtiment et y mettre des locataires. Je souhaiterais aussi y vivre; je n’ai plus de logement.» Les occupants, eux, assurent qu’ils ne partiront pas en l’absence de projet immobilier concret. S’ils espèrent toujours parvenir à un accord, la séancede conciliation agendée au 6 juin s’annonce d’ores et déjà compliquée.

* Prénom d'emprunt