e-voting

08 février 2011 19:26; Act: 08.02.2011 22:31 Print

Sursis accordé au vote par internet

par Joël Burri - Le canton de Vaud ne s’interdit pas le recours aux scrutins électroniques. Mais il est loin d’être autorisé.

storybild

Dans le canton de Zurich, le vote par internet existe depuis 2008. (Photo: Keystone)

Une faute?

«Il serait préférable de ne pas gaspiller l’argent des contribuables pour des projet qui remettent en cause des principes importants de notre démocratie.» Alors que d’autres cantons se dotent de moyens de vote par internet, les députés vaudois ont envisagé de s’en priver définitivement. C’est en effet ce que demandait un texte du socialiste Jean Christophe Schwaab, cosigné par 51 députés de tous bords. «Doit-on à tout prix adapter la démocratie à internet car c’est à la mode?», a ironisé hier le jeune élu? Mais la majorité a préféré laisser une petite porte ouverte à cette nouvelle façon de voter en renvoyant cette question au Conseil d’Etat. Les élus favorables au vote électroniques ont rappelé que cette façon de faire est attendue par les 13 000 Vaudois de l’étranger. Même s’ils comprennent les problèmes soulevés, en particulier l’impossibilité de procéder à un recomptage des voies ou le risque de fraude qui pourraient ébranler la confiance des électeurs. «Le vote électronique ne va pas de soit», a reconnu le conseiller d’Etat Philippe Leuba. Cette technologie pourrait d’ailleurs bien rester accessibles aux seuls vaudois de l’étranger. Le chef du département de l’intérieur a toutefois rappelé que déjà lors des débats concernant le suffrage féminin, les pires craintes avaient été émises.

Avez-vous confiance
dans le vote électronique? Réagissez!

Les commentaires les plus populaires

  • mingmcv le 08.02.2011 22:45 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi donc le Canton de Vaud doit-il rester en

    Je ne comprends pas le problème. Ce n'est pas une question de mode, mais il faut vivre avec son temps. De nombreux autres cantons, et même très conservateurs, utilisent déjà ce moyen des plus utiles pour les internautes.En outre, il me paraît plus sécurisé que le e-banking (j'ai pu voir celui de Thurgovie, cela m'a l'air vraiment bien. Ne peuvent-ils pas non plus recompter les voix s'il le faut?).

  • fabrice le 09.02.2011 13:47 Report dénoncer ce commentaire

    niveau sécurité d'accord avec vous.

    le vote par internet n'est pas moins sûr que le vote par correspondance! N'importe quel employé municipal peut ouvrir l'enveloppe de vote,changer le vote et ensuite replacer la feuille de vote dans une enveloppe vierge.Les communes ont des centaines d'enveloppes et de bulletins de vote vierges et neutres en stock. Ni vu ni connu,les scrutateurs ouvriront des enveloppes vierges et n'ont aucun moyen de savoir si c'est l'env. d'origine qu'ils ouvrent.Les enveloppes d'envoi par correspondence devraient être mises dans l'urne à reception du courrer jusqu'au jour du vote MAIS NE LE SONT PAS HELAS

  • Morgarten le 09.02.2011 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    Pas de vote pour les expatriés !

    Internet, d'accord, mais pas tant que la sécurité des votes sera, comme aujourd'hui encore, à la merci d'un petit pirate malin de 12-13 ans qui fera joujou avec l'ordi du papa. Mais je réagis surtout contre un système qui serait mis en place pour favoriser les expatriés. Ces gens ont fait un choix délibéré et ils doivent l'assumer. La plupart d'entre eux ne connaîssent rien à la politique suisse et ils sont tous en faveur de la canibalisation du pays par l'UE. Ils ne devraient pas avoir le droit de voter. Point barre.

Les derniers commentaires

  • Pat le 11.02.2011 12:04 Report dénoncer ce commentaire

    Non au vote par internet

    Quand on sait que n'importe quel Hacker un peu doué peut accèder à n'importe quoi sur internet quelque soit la sécurité mise, je suis bien évidemment contre le vote par internet...moyen très efficace à mon avis pour bricoler les votes... non ?

  • Morgarten le 09.02.2011 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    Pas de vote pour les expatriés !

    Internet, d'accord, mais pas tant que la sécurité des votes sera, comme aujourd'hui encore, à la merci d'un petit pirate malin de 12-13 ans qui fera joujou avec l'ordi du papa. Mais je réagis surtout contre un système qui serait mis en place pour favoriser les expatriés. Ces gens ont fait un choix délibéré et ils doivent l'assumer. La plupart d'entre eux ne connaîssent rien à la politique suisse et ils sont tous en faveur de la canibalisation du pays par l'UE. Ils ne devraient pas avoir le droit de voter. Point barre.

  • fabrice le 09.02.2011 13:47 Report dénoncer ce commentaire

    niveau sécurité d'accord avec vous.

    le vote par internet n'est pas moins sûr que le vote par correspondance! N'importe quel employé municipal peut ouvrir l'enveloppe de vote,changer le vote et ensuite replacer la feuille de vote dans une enveloppe vierge.Les communes ont des centaines d'enveloppes et de bulletins de vote vierges et neutres en stock. Ni vu ni connu,les scrutateurs ouvriront des enveloppes vierges et n'ont aucun moyen de savoir si c'est l'env. d'origine qu'ils ouvrent.Les enveloppes d'envoi par correspondence devraient être mises dans l'urne à reception du courrer jusqu'au jour du vote MAIS NE LE SONT PAS HELAS

  • Michel le 08.02.2011 23:23 Report dénoncer ce commentaire

    Je réagis (2/2)

    "le risque de fraude qui pourrait ébranler la confiance des électeurs." Je ne vois pas en quoi un système informatique sécurisé bien conçu est moins sûr qu'une enveloppe en papier; je suis convaincu qu'il est plus aisé de falsifier une signature sur une carte de vote que de pénétrer une plateforme de vote en ligne sécurisée. Sur ce, je vous souhaite une bonne nuit.

  • Michel le 08.02.2011 23:19 Report dénoncer ce commentaire

    Je réagis (1/2)

    "Il serait préférable de ne pas gaspiller l'argent des contribuables pour des projet qui remettent en cause des principes importants de notre démocratie." En effet, il est beaucoup mieux de gaspiller l'argent du contribuable en envoyant des centaines de milliers d'enveloppes remplies de papiers (avec tout ce que cela implique du point de vue écologique). "Doit-on à tout prix adapter la démocratie à internet car cest à la mode ?" Internet est loin d'être "un truc à la mode", malheureusement certains n'ont pas encore compris ; ces gens ne sont peut-être plus tout à fait "à la mode"...