Vaud

14 février 2019 19:30; Act: 14.02.2019 22:50 Print

Timea Bacsinszky victime d'un curieux harceleur

par Christian Humbert - Un homme voulait s'approprier la ferme de la joueuse de tennis. Tout en lui proposant de rester y habiter avec lui... Il vient d'être condamné.

storybild

L'homme disait être le propriétaire de la maison de la tenniswoman. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Timea Bacsinszky a gagné un match important en justice: un intrus, au comportement surprenant à l’égard de la championne de tennis, vient d’être condamné. Âgé de 59 ans, il se présente comme médecin vétérinaire. Cet Ethiopien, marié, était censé vivre en France. Mais c’est à Bussigny qu’il a séjourné illégalement, dès janvier 2018. Et il paraît avoir fait une fixation sur la joueuse.

Fin mars, il s’est rendu à la ferme que la Vaudoise occupe avec son compagnon. Denis* a pénétré dans le jardin puis a sonné à la porte, sans résultat. Rien de bien grave a priori. Mais le quinquagénaire a montré par la suite quelques difficultés psychologiques et a adressé une lettre à Timea Bacsinszky. «Tu ne me connais pas encore», y est-il écrit. «Ta ferme m’a été donnée par Dieu. Merci de me fournir un justificatif de l’achat de ce bien immobilier afin d’éviter des poursuites pour optimisation fiscale comme le conseiller d’Etat Pascal Broulis.»

«Je suis disposé à ce que tu habites avec moi»

Et Denis de conclure: «Je viendrai prendre possession des lieux le 19 avril. Je suis disposé à ce que tu habites avec moi.» Voilà de quoi alarmer la joueuse de tennis, qui a déposé plainte.

Denis vient d’être reconnu coupable d’infraction au séjour des étrangers, de violation de domicile et de menaces. Il a été condamné à 120 jours-amende avec sursis et à une amende de 300 francs. S’y ajoutent 600 francs de frais. Le «véto» devrait quitter la Suisse.

* Prénom d’emprunt