Pully (VD)

05 août 2019 22:26; Act: 05.08.2019 22:45 Print

Toboggan géant: la justice sanctionne l'organisateur

par Christian Humbert - Il manquait une autorisation pour une installation sur laquelle des dizaines de personnes s'étaient blessées en 2017.

La glissade s'était mal terminée pour nombre de baigneurs.
Sur ce sujet
Une faute?

Du 18 au 20 août 2017, le Summerslide avait débarqué à Pully après s’être déjà arrêté à Berne et à Lucerne. À l’époque, tout paraissait en ordre et les autorités avaient donné leur autorisation à l’installation de ce toboggan géant.

Or, la société de relations publiques et d’organisation d’événements à l’origine de cette animation était dans l’illégalité administrative. Elle ne disposait pas d’une autorisation de commerce itinérant, qui nécessite de conclure une assurance responsabilité civile et de produire un document attestant du respect des normes de sécurité.

Le Service vaudois de la promotion économique et du commerce l’a dénoncée à la justice un an plus tard. Et un procureur vaudois, après avoir constaté une violation de la loi fédérale sur le commerce, vient d’infliger une amende de 500 francs au directeur de la société, présente à Zurich et à Lausanne. S’y ajoutent 200 francs de frais. Le condamné n’a pas fait appel.

Fractures, plaies et traumatismes

Dans sa pub pour le toboggan, l’organisateur promettait une «fabuleuse décharge d’adrénaline». Mais pour des dizaines de personnes, la glissade avait surtout procuré fractures, plaies nécessitant des points de suture ou encore traumatismes crâniens. Un jeune de 24 ans, qui s’était cassé la mâchoire et deux dents, avait déposé une plainte pénale pour lésions corporelles graves par négligence. L’organisateur, lui, rejetait toute responsabilité, s’appuyant sur la décharge signée par les baigneurs avant de s’élancer sur le toboggan et de plonger dans le lac.