Fusillade de Lausanne

27 février 2011 18:59; Act: 28.02.2011 07:45 Print

Toujours pas de traces du fuyard

Malgré un important dispositif de recherche mis en place par la police, l'homme qui a tiré plusieurs coups de feu en plein Lausanne, samedi, demeure introuvable.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

L'homme qui a tiré plusieurs coups de feu samedi après-midi en plein jour aux abords du Tribunal de Montbenon à Lausanne est toujours en fuite. La police explore toutes les pistes, y compris celles en lien avec la justice.

Les faits se sont déroulés devant le Tribunal d'arrondissement de Montbenon. On ne peut exclure un acte en rapport avec un jugement, a déclaré dimanche Eric Flaction, porte-parole de la police cantonale à l'ATS.

Parmi les autres hypothèses, les enquêteurs examinent si l'une ou l'autre des deux femmes était visée personnellement, s'il s'agit plutôt d'un acte gratuit ou alors visant spécifiquement la police. «Tout est ouvert», a relevé le porte-parole.

Extrêmement choquée

Les enquêteurs ont terminé dimanche l'audition des témoins. Ils n'ont pas encore entendu les victimes. L'une d'entre elles, l'assistante de police, est extrêmement choquée et a dû recevoir un soutien psychologique. Le tireur se serait enfui à bord d'une BMW bleu foncé à plaques valaisannes. La police qui a lancé un appel à témoins ignore pour l'heure s'il s'agit de son propre véhicule ou de celui d'un tiers.

En plein jour

Samedi vers 14h00, un inconnu a ouvert le feu à plusieurs reprises avec une arme de poing calibre 9 mm. Il a tiré depuis l'aile ouest du Tribunal d'arrondissement de Lausanne en direction du carrefour entre l'avenue Jules Gonin et Jean-Jacques Mercier.

L'homme a tout d'abord blessé à la jambe une assistante de stationnement de la police municipale d'une cinquantaine d'années qui passait à pied. Une balle a ensuite traversé la portière d'une voiture qui roulait à proximité.

La conductrice, une trentenaire de passage, a également été touchée à la jambe. Les deux femmes, dont la vie n'est pas en danger, ont été hospitalisées.

Des douilles de 9 mm

Le tireur a pris la fuite. La police a ratissé les environs. Plusieurs douilles ont été retrouvées à l'endroit où l'homme a tiré. Quelques jours seront nécessaires pour analyser les traces relevées sur les lieux, a précisé M. Flaction.

Malgré un important dispositif mis en place en ville et dans le canton, le fuyard n'a pas pu être interpellé. Les deux blessées sont toujours hospitalisées.

(ats)