Lausanne

08 août 2016 23:16; Act: 08.08.2016 23:20 Print

Touristes chinois dragués par les Témoins de Jéhovah

par Frédéric Nejad Toulami - Le mouvement religieux tient un stand avec des prospectus en mandarin devant le Musée olympique, à Ouchy.

storybild

(Photo: fnt)

Une faute?

La semaine passée, des femmes se sont succédé chaque jour face à la fontaine olympique, près de l’entrée du musée du CIO. Discrètes et souriantes, elles se tenaient à côté d’un présentoir rempli de prospectus rédigés uniquement en mandarin, avec la mention «jw.org». «Nous sommes membres de l’Eglise des Témoins de Jéhovah, explique l’une d’elles. Nous sommes là pour entrer en contact avec les touristes chinois qui viennent ici.»

Cette démarche est-elle connue du musée et des autorités de la Ville? «Non, mais aucun visiteur ne s’en est plaint», déclare Didier Blanchard, du musée, qui constate que le présentoir est sur le domaine public. Porte-parole de la police, Sébastien Jost précise quant à lui: «Des demandes de leur part nous parviennent régulièrement. Des emplacements avec des stands préexistants leur sont mis à disposition, comme à d’autres mouvements ou organisations. Dans le cas présent, aucune demande n’a toutefois été adressée.»

Est-il permis d’utiliser un tel meuble sans autorisation? En principe non, répond Sébastien Jost. On risque une dénonciation en commission de police. Mais il ne s’agit pas de cibler ce mouvement religieux ou un autre: leur démarche n’est d’ailleurs pas assimilée en Suisse à du prosélytisme, mais à de la «diffusion d’idées».