Grosse frayeur à Vevey (VD)

16 juin 2011 15:32; Act: 16.06.2011 21:45 Print

Traînée par le train, elle survit miraculeusement

par Raphaël Pomey - Un départ en voyage d'étude a bien failli tourner au drame pour une classe vaudoise. En gare de Vevey, l'une des accompagnatrices a vu le train démarrer alors que son bras était coincé dans une porte.

storybild

Le pire a été évité de justesse en gare de Vevey. (Photo: O. Meylan/24H)

Une faute?

Les enfants devaient partir au Tessin, ils ont fini chez la psychologue. Le voyage d'étude d'une classe de septième année de l'établissement primaire et secondaire de Blonay-St-Légier a tourné court, mercredi matin.

«Les enfants n'osaient plus regarder la scène»

Alors qu'ils s'apprêtaient à partir en direction du Tessin, les ados ont vu l'une de leurs accompagnatrices, une maîtresse de maths, se faire emporter par le train, le corps à l'extérieur du wagon. Souhaitant permettre aux enfants d'entrer dans la rame, la prof avait auparavant utilisé sa main droite pour empêcher la fermeture de la porte.

Cette dernière était-elle défaillante? Impossible à savoir, pour l'instant. Toujours est-il que seule une jeune fille a pu monter dans le train. «A ce moment-là, le train a démarré, alors que la maîtresse était à l'extérieur, le bras coincé dans la porte, explique une maman d'élève. L'autre accompagnatrice, restée sur le quai avec les autres enfants, s'est alors mise à courir et à crier, sans que les élèves ne comprennent pourquoi.» Jusqu'à voir la maîtresse traînée par le train: «Ma fille m'a dit que plus personne n'osait regarder la scène.» Elle précise que tout le monde a tenté de trouver un moyen de faire stopper le convoi depuis le quai, sans succès.

Elle aurait réussi à se hisser sur un rebord

D'après les témoignages recueillis par «20 minutes», la miraculée a réussi à se hisser sur le rebord du marchepied, après avoir perdu une chaussure sur les voies. Le frein d’urgence ayant finalement été actionné, l’InterRegio qui reliait Genève Aéroport à Brigue (VS) s'est finalement immobilisé à l'arrêt suivant, ou la prof de maths a finalement pu se dégager.

Comment le train a-t-il pu démarrer avec une personne coincée dans une porte, la majeure partie de son corps à l'extérieur du train? «Une enquête est en cours pour déterminer les causes et le déroulement exacts de l’incident», répond Frédéric Revaz, porte-parole des CFF. Plusieurs rumeurs évoquent la présence d'une personne peu expérimentée et peut-être seule à la tête du train.

Les enfants très choqués

Si le pire a été évité, les enfants ont été passablement choqués. Pour les calmer, leur école a mis en place une cellule de crise, avec une aide psychologique. Quant à la rescapée, elle se porte bien mais n'a pas souhaité s'étendre sur sa mésaventure. Au bénéfice de deux jours de repos, elle devra faire examiner son poignet et son coude chez un médecin. De son côté, le directeur de l'école Yvan Gasser dit «attendre des explications» de la part des CFF. Celles-ci devraient venir d'ici plusieurs jours.