Lausanne

14 novembre 2019 13:51; Act: 14.11.2019 14:36 Print

Transports: crédit d'étude sollicité pour le M1

Le gouvernement vaudois demande un crédit de 800'000 francs pour étudier le développement du métro M1, transportant 14 millions de passagers par an.

storybild

Rame M1 des Transports publics vaudois. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le Conseil d'État vaudois souhaite renforcer le métro mM1 qui relie la gare de Renens au centre de Lausanne. Il demande au Grand Conseil un crédit de 800'000 francs pour lancer une étude afin d'explorer les possibilités de développement de la ligne.

«Le M1 a atteint aujourd'hui sa capacité de transport maximale», reconnaît jeudi le gouvernement vaudois dans un communiqué. Il rappelle que la ligne, mise en service en 1991, véhicule annuellement 14 millions de passagers et assure un «lien essentiel» entre la capitale vaudoise, les hautes écoles (Université de Lausanne et EPFL) et l'Ouest lausannois.

Demande future

Le crédit sollicité par le Conseil d'État doit permettre «de cerner la demande future et des actions à entreprendre pour agir sur celle-ci.» Cette analyse, qui fera ensuite l'objet d'études détaillées, sera conduite par le canton, en collaboration avec les communes concernées (Lausanne, Chavannes, Écublens et Renens).

Les hautes écoles et le SDOL (Stratégie et développement de l'Ouest lausannois) seront aussi associés à la démarche.

Ce nouveau projet sera ensuite présenté à la Confédération en vue d'un cofinancement dans le cadre du projet d'agglomération Lausanne - Morges (PALM), poursuivant le renforcement des transports publics dans l'agglomération, poursuit le communiqué.

Postulat

En demandant le crédit au Grand Conseil, le gouvernement vaudois a aussi répondu favorablement au postulat du député socialiste Alexandre Rydlo, déposé fin 2016 et intitulé «Pour une extension de l'infrastructure et de l'offre du M1».

Pour mémoire, le canton de Vaud avance également sur les dossiers du M2 et du M3. Le Grand Conseil a notamment voté la semaine dernière des crédits pour la construction d'un nouveau tunnel pour le M2 sous la gare de Lausanne et pour la poursuite des études du futur M3.

(nxp/ats)