Vaud

15 mai 2012 11:46; Act: 15.05.2012 15:52 Print

Un LEB toutes les 15 min avant la fin de l'année

Les travaux de la gare d'Union-Prilly s'achèveront en décembre. Les trains du Lausanne-Echallens-Bercher pourront donc rouler à une cadence d'un quart d'heure entre Lausanne-Flon et Cheseaux.

Une faute?

Après plus de 20 ans de discussion, le passage du Lausanne-Echallens-Bercher (LEB) à une cadence de 15 minutes au lieu de 30 va enfin se réaliser. Les travaux de doublement des voies à la gare d'Union-Prilly ont débuté. Le nouvel horaire entrera en vigueur en décembre.

Dans un premier temps, la cadence au quart d'heure sera limitée au tronçon Lausanne-Cheseaux, où se concentrent deux tiers des usagers, a indiqué mardi François Marthaler, chef du Département des infrastructures. Le renforcement de l'offre par des trains accélérés aux heures de pointe devrait subsister.

Adapter l'infrastructure

Ce doublement de la cadence implique d'importantes adaptations de l'infrastructure. «Elément déterminant», selon le conseiller d'Etat, l'aménagement d'un point de croisement à l'arrêt Union-Prilly a pu enfin débuter à la suite d'accords avec les recourants.

Sauf imprévu, les travaux seront terminés avant la fin de l'année, de manière à doubler la cadence lors du changement d'horaire de décembre. La nouvelle gare aura deux voies avec un quai central. L'arrêt sera déplacé de 100 mètres en direction de Lausanne.

Automatisation

Les installations de sécurité, qui datent des années 1950, seront automatisées pour permettre une meilleure gestion du trafic. Le temps de fermeture des passages à niveau sera ainsi nettement réduit, en particulier en ville.

La gare de Romanel a déjà été modernisée fin 2011 dans la perspective de l'augmentation de cadence. Au total, 23 millions de francs seront dépensés pour les infrastructures et 41 millions pour du matériel roulant supplémentaire.

Deux fois plus de monde d'ici 2030

Actuellement, la part des transports publics dans la région comprise entre Prilly, Cheseaux et Le Mont n'est que de 8%. Le périmètre du Schéma directeur du nord lausannois (SDNL) compte environ 200'000 déplacements quotidiens pour quelque 32'000 habitants et emploi. Ces chiffres devraient doubler d'ici 2030 et la part des transports publics passer à 20%.

Pour faire face à l'augmentation du nombre d'usagers, le LEB vise d'ici 2016 une cadence de 15 minutes jusqu'à Echallens. Cela impliquera la construction d'un nouveau point de croisement à Etagnières. Quelque 70 millions de francs sont prévus pour le LEB dans le crédit-cadre d'infrastructures 2013-2016.

(ats)