Lausanne (VD)

21 novembre 2019 19:40; Act: 21.11.2019 19:40 Print

Accusée d'avoir volé un joli magot, elle est acquittée

Une employée de maison a été jugée mardi pour avoir soutiré un demi-million de francs à la vieille dame qui l’employait. Mais, faute de preuves, le Tribunal l'a blanchie.

storybild

Tribunal criminel de Lausanne. (Photo: Photo: Keystone/archive/photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Une femme de ménage était soupçonnée d’avoir empoché indûment 530'000 francs. Entre juin 2009 et décembre 2012, l'accusée de 52 ans aurait profité de la confusion intellectuelle de sa patronne pour lui soutirer cette somme énorme. Elle a répondu mardi d’usure par métier devant le Tribunal correctionnel de l’arrondissement de Lausanne (VD), indique «24 heures».

Néanmoins, aucune preuve tangible n’a été retrouvée chez l'employée de maison et le demi-million semble s'être bel et bien volatilisé. «Aucune somme retrouvée, aucun versement suspect, aucun signe d’une augmentation de son train de vie, pas de virement à l’étranger et aucune trace d’argent réinvesti», a détaillé Ludovic Tirelli, avocat de la défense, cité par le quotidien vaudois.

Sa plaidoirie a été suivie par les juges, qui ont souligné le faisceau d'indices mais aussi le manque de preuves. Le doute a donc profité à l'accusée, qui a été acquittée.

(vsm)