Vaud

18 février 2019 13:25; Act: 18.02.2019 15:00 Print

Un kit pour organiser des manifestations durables

Intégrer les exigences de développement durable dans une manifestation peut se révéler difficile. Les autorités vaudoises lancent KITmanif, une aide gratuite et non contraignante.

storybild

Les organisateurs de manifs, petites ou grandes, peuvent consulter l'une des 63 fiches à disposition. (Photo: Keystone)

Une faute?

La ville de Lausanne et le canton de Vaud lancent une plateforme pour favoriser la tenue de manifestations sportives et culturelles écoresponsables. Ce KITmanif est disponible gratuitement sur internet.

Autorisations, transports, déchets, sécurité: l'organisation d'une manifestation peut relever du casse-tête. Et comment y intégrer les exigences de développement durable?

Le KITmanif donne des pistes. «Cela ne devient pas un jeu d'enfant, mais cela y ressemble quand même un peu», glisse Natacha Litzistorf, municipale lausannoise.

Les organisateurs de manifs, petites ou grandes, peuvent consulter l'une des 63 fiches à disposition. Ces fiches renseignent sur les sites possibles, les autorisations nécessaires, la mobilité, la gestion des déchets et le matériel nécessaire. Elles donnent, par exemple, des adresses pour trouver de la vaisselle recyclable.

Sur mesure et durable

La plateforme permet de créer son kit personnalisé, afin d'y archiver conseils, marche à suivre et outils pratiques. «Nous voulons guider les organisateurs, les amener à faire des choix responsables», a relevé la conseillère d'État Jacqueline de Quattro.

Le conseiller d'État Philippe Leuba a rappelé le grand nombre de manifestations qui se tiennent chaque année dans le canton. Pocama, le portail d'annonce des manifestations, en a recensé 4575 en 2018. «Cela démontre la richesse incroyable de l'offre culturelle et sportive. Et aussi la nécessité d'apporter une aide. J'insiste, une aide, car ce n'est ni une contrainte, ni une obligation.»

Cadre pragmatique

L'outil est gratuit et chacun est libre d'y recourir ou non. Il propose «un cadre, un appui» aux organisateurs. C'est une démarche «pragmatique», ajoute le municipal Oscar Tosato. Qui rappelle que nombre de manifestations essaient déjà de minimiser leur impact environnemental.

Aux 20 km de Lausanne, par exemple, tous les participants reçoivent une médaille. «Pourquoi ne pas demander aux participants de cocher s'ils la veulent véritablement ou non», se demande le municipal des sports. Plus de 20'000 personnes participent chaque année à la course.

(nxp/ats)