Alain Soral

03 novembre 2019 10:34; Act: 04.11.2019 10:06 Print

Un négationniste notoire prend pied à Lausanne

L'idéologue d'extrême-droite Alain Soral loue depuis peu un appartement à Lausanne qu'il n'occupe pas encore. Condamné en France, il utiliserait la Suisse comme tremplin pour se financer.

storybild

Alain Soral est fouillé lors de son entrée au tribunal. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Les Amis genevois de la tolérance». Tel est le nom de l'association genevoise qu'utiliserait désormais la figure de l'extrême droite française, Alain Soral, pour financer sa propagande qu'il diffuse sur le site internet de l'association française Égalité & Réconciliation (E & R), qu'il préside. C'est en tout cas ce qu'assure Tristan Mendès France, petit-fils de l'ancien résistant qui traque les extrémistes sur Internet et travaille pour l'Université de Paris.

«Le Matin Dimanche» explique comment ce négationniste notoire, condamné en France à plusieurs reprises pour provocation à la haine raciale et à de la prison ferme pour avoir nié la Shoah, met en place son réseau en Suisse.

Pour contourner les sanctions subies en France, l'argent n'est plus versé sur le compte de E & R en France mais sur celui de l'association genevoise, selon Tristan Mendès France qui se définit lui-même sur Twitter comme «observateur des extrêmes». En effet, suite aux nombreuses condamnations pénales d'Alain Soral pour antisémitisme et négationnisme, plusieurs services de paiements, dont Paypal et Stripe, se sont retirés du site de E & R.

C'est donc via «Les Amis genevois de la tolérance» que les internautes peuvent faire des versements au mouvement emmené par l'idéologue d'extrême droite, dont on apprend par ailleurs qu'il loue depuis peu un appartement à Lausanne, non loin de la synagogue, sans toutefois l'occuper pour l'heure.

(nxp)