Prisons vaudoises

28 mars 2011 12:36; Act: 28.03.2011 13:39 Print

Un nouveau quartier de haute sécurité aux EPO

Le Service pénitentiaire vaudois tire les leçons du décès de Skander Vogt, ce détenu mort asphyxié dans sa cellule après avoir mis le feu à son matelas en mars 2010.

Sur ce sujet
Une faute?

Une série de mesures sont en cours au sein du Service pénitentiaire vaudois, dont le réaménagement du quartier de haute sécurité de Bochuz.

Le conseiller d'Etat Philippe Leuba a présenté lundi à la presse la «réforme en profondeur» du Service pénitentiaire (SPEN) lancée il y a neuf mois, après la publication du rapport Rouiller sur le drame survenu aux Etablissements de la plaine de l'Orbe (EPO) de Bochuz. Actuellement, 25 des 31 recommandations du rapport sont satisfaites ou en passe de l'être.

Quartier haute sécurité

Le service a entamé sa réorganisation, la formation a été renforcée et le matériel adapté, avec notamment l'introduction en prison de briquets sans flamme. Elément nouveau: la division d'attente des EPO, où Skander Vogt est décédé, sera démolie, reconstruite et réaménagée cet été.

Les cellules de ce quartier de haute sécurité seront moins nombreuses mais elles bénéficieront de plus d'espace. Un local pour le sport et un atelier-bibliothèque seront créés. Enfin, une nouvelle ventilation sera installée. «Cela signifie un changement d'optique dans la prise en charge des détenus», a expliqué Denis Froidevaux, chef ad intérim du SPEN.

Groupe d'intervention

Les EPO et la prison la Croisée à Orbe ont désormais leur propre groupe d'intervention «formé, équipé et entraîné pour faire face aux premiers niveaux des situations d'urgence», a ajouté le chef de service ad intérim. Dans l'affaire Vogt, le DARD, troupe d'élite de la police cantonale, était arrivé trop tard sur place.

Une nouvelle aile destinée aux cas psychiatriques sera construite à l'horizon 2014 aux EPO. «Le nombre grandissant de détenus souffrant de troubles psychiques est extrêmement préoccupant», a dit M. Leuba. Les prisons vaudoises abritent 120 détenus faisant l'objet d'une mesure thérapeutique, au sens des articles 59 et 64 du code pénal.

Hôpital psychiatrique carcéral

Cet hôpital psychiatrique carcéral améliorera la prise en charge des détenus qui présentent des troubles psychiques. Pour l'heure, la Suisse romande ne possède pas d'établissement adapté. Genève ouvrira «Curabilis» en 2013, destiné aux cas les plus graves.

«Le monde pénitentiaire connaît des changements significatifs et appelle des changements en profondeur», a observé Philippe Leuba. Il rappelle que d'autres cantons affrontent les «mêmes problèmes». «Dans le canton de Vaud, des réformes substantielles ont été faites ou sont en cours. Il est inexact de dire qu'il ne se passe rien».

Mise au concours

Un rapport sur les enjeux de la politique pénitentiaire vaudoise est prévu pour la fin de l'année ou le début 2012. Et le canton va mettre au concours le poste de chef du SPEN. «Il ne s'agit pas d'un signe de défiance envers le chef ad intérim M. Froidevaux, mais de la volonté d'assurer une procédure parfaitement transparente», a expliqué M. Leuba. La nomination est attendue cet été.

(ats)