Savigny (VD)

16 septembre 2019 11:13; Act: 19.09.2019 12:03 Print

On lui vole son faux radar 36 heures après sa pose

Un Vaudois a fabriqué un leurre pour freiner les automobilistes devant sa maison. On le lui a dérobé peu après.

storybild

Ce faux radar, à Savigny, fait débat. Est-ce légal? (Photo: lecteur reporter)

Sur ce sujet
Une faute?

«Ma maison est entourée par les routes de Chexbres et de Lutry. D’un côté comme de l’autre, tous les jours, des véhicules passent par ici à très haute vitesse», explique Martin, un habitant de Savigny.

Sondage
Installer un faux radar devant chez soi, c'est...

Son ras-le-bol a atteint son paroxysme cet été lors de la fête du 100e anniversaire des Jeunesses campagnardes. «La route était censée être fermée. Avec mon amie, nous pensions profiter d’un peu de tranquillité. Mais, c’était encore pire que d’habitude», estime Martin.

Pour faire ralentir le trafic, sur ces axes limités à 50 km/h, il a construit un faux radar plus vrai que nature. Le boîtier était de bois, les vitres ont été découpées dans du plexiglas rouge et noir et les petits éléments ont été créés avec une imprimante 3D. «J’ai même mis un miroir de maquillage rond à l’intérieur, pour donner l’illusion qu’il y avait un objectif dedans», poursuit-il.

«Pas mal de véhicules ont freiné»

A peine posé, le faux radar a bien fonctionné. «Pas mal de véhicules ont freiné en le voyant», se réjouit Martin. Mais cela n’a pas duré. Mercredi soir, donc 36 heures plus tard, sa création avait été volée.

«C’est soit un chauffeur frustré, soit une personne jalouse, qui me l’a piquée», sourit Martin. Néanmoins, le buzz fait par son invention sur les réseaux sociaux lui a donné une autre idée. «Je vais en construire plusieurs, pour les louer. Mais, sur les prochains modèles, j’ajouterai un système d’attache afin d’éviter les vols!»

Plusieurs radars de ce type ont néanmoins, par le passé, dû être enlevés sur ordre des autorités. C'était par exemple le cas, il y a de nombreuses années, à Yverdon-les-Bains (VD), sur la route de la Grève, en direction d'Yvonand. Au Tessin, un autre faux radar avait, quant à lui, été détruit par des inconnus.

On lui vole son faux radar 36 heures après sa pose

(xfz)