Canton de Vaud

09 mars 2011 22:16; Act: 11.03.2011 11:20 Print

Un rap contre les erreurs médicales

par Renaud Bournoud - Une maman qui a perdu son fils de cinq semaines s’associe à un artiste pour dénoncer le système médical.

«Dernier Souffle» (Source: YouTube)
Une faute?

«Il fallait que je donne un sens à la vie de mon fils, même si elle a été courte.» A la fin du mois, Morgane Meire-Brand verra la sortie d’un clip qu’elle a produit avec le rappeur Rizou musik. L’œuvre raconte le drame qu’elle a vécu.

Le 26 juillet 2007, cette maman se rend aux urgences d’un hôpital romand, avec son bout de chou de cinq semaines. Le petit Diego est brûlant de fièvre. Ce soir-là, dans le service, il y a beaucoup monde mais qu’un seul interne en pédiatrie, peu expérimenté. «Il n’aurait jamais dû être seul», relève Morgane. Le personnel soignant ne diagnostique pas que l’enfant souffre d’une sorte de méningite foudroyante, et ne lui administre pas d’antibiotiques. «Il est décédé dans mes bras, le lendemain, raconte la maman âgée de 27 ans. Je l’avait pourtant amené assez tôt pour qu’il ait une chance d’être sauvé», lâche-t-elle.

Depuis, l’hôpital a reconnu l’erreur. «Mais il a fallu une année pour cela», précise Morgane. Maintenant, la jeune femme souhaite continuer le combat contre les erreurs médicales. D’où sa prise de contact avec le rappeur Rizou musik. «J’ai été touché par son histoire», explique ce papa de 25 ans. Il a fallu une année pour élaborer le projet. «J’ai dû me mettre dans la peau de Morgane.» Au final, le titre s’appelle «Dernier souffle». Le morceau fait la part belle au «hip-hop mélodique». Il sera en bonne place sur l’album du rappeur prévu pour la fin de l’année.