Vaud

01 décembre 2014 15:24; Act: 01.12.2014 15:28 Print

Un robot qui sert des sushis et réalise des toiles

Une association explore les potentialités d'un petit concentré de technologie développé en Suisse. Après un bar à sushis, elle a créé des tableaux en peinture lumineuse.

Une faute?

Thymio II n'a pas été développé pour rester entre les mains des chercheurs. Avec ce robot éducatif, tout un chacun peut se frotter à la technologie et s'essayer à la programmation. Avec un peu de patience, il est même possible de se lancer dans le light painting, ou peinture de lumière. Le but? «Dessiner des images composées de pixels lumineux capturées à l'aide d'un appareil photo avec un long temps d'exposition», explique Mariza Freire, chargée de communication pour l'association à but non lucratif Mobsya, qui s'occupe de la commercialisation du robot.

Il y a quelques jours, l'entité a dévoilé toute l'étendue des possibilités du robot dans ce domaine. Si Mariane Brodier avait déjà prouvé, dans une étude sur le sujet, que Thymio permettait de tracer des formes lumineuses, l'équipe de Mobsya vient de démontrer que le robot est également capable de changer de couleur en chemin afin de former des images plus complexes. Avant ça, elle s'était déjà amusée à le programmer pour créer un bar à sushis grâce au mode «enquêteur» du robot qui l'enjoint à suivre une piste noire toute tracée...

Thymio en mode «enquêteur»:

(cge)