Lausanne

15 mai 2019 21:58; Act: 15.05.2019 23:04 Print

Malaise chez les pizzaiolos

D'anciens employés de Domino's Pizza dressent un tableau alarmant de leurs conditions de travail et d'un management brutal et lointain.

storybild

Le restaurant de l'avenue de Tivoli est au coeur des tensions. (Photo: toz)

Sur ce sujet
Une faute?

Ils sont principalement étudiants, ou au bénéfice d'un titre de séjour instable. Ils ne connaissent pour la plupart pas leurs droits. Ceux qui les connaissent subissent de telles pressions qu'ils n'osent pas les faire appliquer. Voilà le tableau peint par deux ex-employés de Domino's Pizza à Lausanne devant la presse ce mercredi. Le syndicat Sud les soutient devant la justice et auprès d'institutions de contrôle.

Horaires imprévisibles, véhicules dangereux et licenciement de représailles

Les anciens employés dénoncent un «management brutal» de la part de la chaîne internationale de vente et livraison de pizzas, basée en Angleterre. Ils racontent les horaires reçus à la dernière minute, qui changent encore sur place pour correspondre aux besoins du restaurant. Ils expliquent les réductions du temps de travail comme représailles en cas de refus. Ils parlent de salaires pouvant passer de 3000 fr. à 600 fr. d'un mois à l'autre. Et se souviennent du sempiternel «estime-toi déjà heureux d'avoir un travail».

Les ex-salariés décrivent le travail à plus de 40 degrés en été, faute de ventilation. Et de la réponse: «courage!» Ils parlent des scooters de livraison défectueux, des freins capricieux, des pneus d'été même sous la neige, et des amendes ou des accidents causés par cela. Ceux qui refusaient d'utiliser ces véhicules étaient invités à utiliser (gratuitement) leur propre voiture, ou à rentrer chez eux sans paye.

Plus grave, ils racontent la galère pour se procurer leurs fiches de paye, certificats de salaire, et même leurs motifs de licenciement. Ces derniers sont prononcés en anglais, avec un chef inconnu, parfois en période de congé maladie ou en représailles contre un employé ayant osé témoigner contre son employeur.

Prud'hommes et inspection du travail sur le coup

Des institutions corroborent ce discours. L'inspection du travail a fait plusieurs contrôles et émis des recommandations, comme l'installation d'une ventilation en cuisine, la communication des horaires plus en avance, et surtout la mise en place d'une procédure de gestion de conflits.

La justice, elle, a déjà reconnu le tort moral subi par un employé, et deux procédures sont encore en cours. Le syndicat Sud-EP a par ailleurs saisi l'organe de contrôle de la Convention collective de travail (CCT), et demandé à l'inspection du travail d'ouvrir une procédure pénale après ses deux contrôles jugés infructueux. «Ce système Domino's pizza doit changer», exige Sud-EP, qui rappelle que des tensions à Neuchâtel ont aussi été relevées (lire encadré).

«Le gérant fait son possible»

L'équipe de gestion a changé depuis lors, et le syndicat n'a pas d'informations sur la gestion actuelle du restaurant. Contactée, la direction de Domino's Pizza conteste l'intégralité de ce discours, même si elle reconnaît des procédures en cours. «Nous mettons un point d'honneur à respecter la CCT, et notre gérant, en place depuis l'été dernier, fait son possible pour offrir un bon cadre à son équipe, réagit Bart De Vreese, CEO de l'antenne suisse de la chaîne. Le climat de tension est le fait du syndicat. La nature de notre métier nous amène à offrir des contrats avec un certain dégrée de flexibilité, mais nous allions les souhaits des employés aux besoins du magasin. Aujourd'hui tout est conforme à la loi.»

(rmf)

Les commentaires les plus populaires

  • Stefano le 15.05.2019 23:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une bonne pizza

    A boycotter d'urgence ! Il y a certainement un bon pizzaiolo près de chez vous !

  • GenevaSamurai le 15.05.2019 23:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une usine

    J'ai connu un étudiant qui a craqué au bout de quelques semaines chez Domino's à Genève Il m'a raconté tout ça et pire encore! À boycotter

  • Frank21 le 15.05.2019 23:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    margarita

    Ça ne m'étonne pas du tout. J'y suis allé quelques fois et j'ai entendu plusieurs fois le ton hausser et un langage peu amicale. C'est une vraie usine.

Les derniers commentaires

  • Michel Colluchi le 17.05.2019 20:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    simple

    y suffirait que les gens n'achètent pas pour que ça se vende pas.

  • G. Tell le 17.05.2019 15:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dégoûtant la pizza et leur traitement des employés

    Mais qui va manger une pizza chez Domino? Je me demande comment ils ne sont pas en faillite. Ceci dit aussi longtemps que l'on achète leur pizza ça va continuer

  • Marcel O. le 17.05.2019 08:55 Report dénoncer ce commentaire

    Mais aussi ...

    ... tellement pressés sur le scooter qui prennent les rues en sens interdit (Lausanne) , ne connaissent peut-être pas leurs droits ni la LCR.

  • Sam le 16.05.2019 16:18 Report dénoncer ce commentaire

    Sans pitié

    Plus Jamais de pizza de Chez Domino's à Boycotter !!!

  • Il Vero Pizzaiolo! le 16.05.2019 15:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Malbouffe

    En attendant ils cartonnent, on voit des scooter domino partout... à croire que les gens préfère manger de la m....