Assurance maladie

04 avril 2019 15:40; Act: 04.04.2019 16:37 Print

Un tiers des Vaudois bénéficieront de subsides

Quelque 34% des Vaudois verront leur prime d'assurance maladie allégée par un subside. Le conseiller d'Etat Pierre-Yves Maillard s'en félicite.

storybild

Le conseiller d'Etat vaudois Pierre-Yves Maillard. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le conseiller d'Etat vaudois Pierre-Yves Maillard est plutôt satisfait de l'introduction du plafonnement du poids des primes maladies au revenu des ménages. A la fin de cette année, 34% des assurés vaudois devraient être au bénéfice d'un subside contre près de 30% à fin 2017.

Au 1er septembre 2018 puis au 1er janvier 2019, le canton de Vaud a plafonné le poids des primes maladie à respectivement 12% puis 10% du revenu net des ménages. Une mesure-phare du ministre de la santé et du social Pierre-Yves Maillard développée dans le cadre du volet social de la RIE III .

Selon le socialiste, elle a permis à environ 100'000 Vaudois «de connaître une baisse de primes». Précisons qu'à fin mars 2019, 240'000 assurés du canton sont au bénéfice d'un subside.

Sur le plan financier, le ministre estime que le canton sera dans le budget s'agissant de ces subsides. A savoir 740 millions de francs. L'occasion de rassurer ou peut-être faire taire certains à l'heure de quitter son siège pour la tête de l'Union syndicale suisse.

Office débordé

Reste que l'introduction du plafonnement à 10% quelques mois après celui à 12% n'a pas été une mince affaire. «On était déjà engorgé en 2018 mais on n'a pas repoussé (...) C'était un pari difficile qui ne s'est pas fait sans heurt», concède le ministre. Depuis le 1er septembre 2018, l'OVAM reçoit environ 200 personnes chaque jour ainsi que 300 courriers et courriels. Des personnes attendent par ailleurs toujours une décision.

Pour faire face aux délais d'attente, le canton a notamment engagé dès avril 2018 du personnel avec des contrats à durée déterminée et fermé la réception de l'Office vaudois de l'assurance-maladie (OVAM) une semaine sur deux. Dans le but de pérenniser la situation, le Conseil d'Etat a accepté mercredi de transformer une majorité des postes de gestionnaires de dossiers en employés à contrat à durée indéterminée.

Soutien aux boursiers

Autre gros dossier sur lequel le conseiller d'Etat a fait le point: les bourses. Pierre-Yves Maillard a pu annoncer des changements pour la plupart salués par le syndicat SUD.

Les frais de transport sont ainsi adaptés au niveau des abonnements du réseau de transports publics vaudois, le forfait pour les repas pris à l'extérieur passe de 7 à 10 francs et les critères définissant l'indépendance financière sont assouplis.

Un point pose toutefois problème au syndicat: lorsqu'une personne déposera une demande de bourse en cours d'année de formation, son éventuel droit à l'obtenir ne s'appliquera qu'à partir du mois suivant et non plus dès le mois précédent. Une mesure qui doit permettre «d'économiser un gros million», selon le conseiller d'Etat.

Cette économie cumulée à la baisse des charges dans le domaine du revenu d'insertion doit permettre au canton de compenser les nouvelles dépenses dans le secteur des bourses. L'Etat projette en effet d'économiser environ trois millions en diminuant les charges hôtelières des bénéficiaires du RI.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean Sairien le 04.04.2019 16:01 Report dénoncer ce commentaire

    Ridicule !

    Et vous trouvez que ce système de caisse maladie est viable Quand 1/3 des citoyens ne peuvent plus se la payé sans aides de létat ?

  • freemoto le 04.04.2019 15:57 Report dénoncer ce commentaire

    Classe moyenne en danger

    Les pauvres subventionnés, les riches qui s'en fichent, la classe moyenne qui va passer 2 fois à la caisse, la première fois avec ses impôts qui vont servir aux subventions, la 2e fois en payant plein pot les primes. Merci qui?

  • Julie le 04.04.2019 15:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Problème masqué

    Il ne faut pas s'en féliciter, car cela ne résout pas le problème. On me fait que déplacer la charge financière sur la classe moyenne! Résolvez le problème sur le fond et là on vous félicitera.

Les derniers commentaires

  • G. le 19.04.2019 17:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    CM

    Ça fait 9 MOIS que on attend!!!!! C'est scandaleux!!!

  • Maité le 08.04.2019 18:35 Report dénoncer ce commentaire

    La vérité

    La vrai vérité ca ne sortira pas de la bouche d'un politicien mais du terrain ou le personnel n'en peux plus ... Des départs, des arrêts maladie de longues durées sans compter des systèmes informatiques défectueux et j'en passe ... Un gros blabla avant de laisser un vrai bordel bravo à vous

  • Ras le bol le 07.04.2019 10:11 Report dénoncer ce commentaire

    A la niche

    Encore une gesticulation pour montrer sa pomme!

  • Blablablabla le 07.04.2019 10:08 Report dénoncer ce commentaire

    Du balai

    Complètement arbitraire! Vive les ventilateurs juste bons à papoter

  • Raskal Brûleraiche le 05.04.2019 17:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Topio heureux

    Et quand c est qu on peut déduire intégralement tous nos frais hypothétiques de transport ?

    • Pascal Brouillon le 05.04.2019 18:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Raskal Brûleraiche

      Vous rêvez j'espère !