Canton de Vaud

25 novembre 2019 16:51; Act: 25.11.2019 18:34 Print

Une application pour dénoncer le harcèlement

Sifflements, gestes obscènes ou insultes: désormais, il sera possible d'adresser ses signalements à la ville de Lausanne via son site internet ou une application mobile.

storybild

Si une rue apparaît souvent comme lieu de harcèlement, il sera peut-être possible d'améliorer l'éclairage. (Photo: Keystone/Image d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

La ville de Lausanne veut encourager le signalement des cas de harcèlement de rue. Désormais, victimes et témoins pourront directement rapporter ces faits aux autorités, via l'application mobile ou le site de la ville. Un bilan sera tiré après deux ans.

Sifflements au détour d'une rue, gestes obscènes, paroles grossières dans un bus, injures ou attouchements dans un bar ou un autre lieu public: victimes et témoins vont désormais pouvoir adresser leur signalement de manière facilitée aux autorités communales. Sur son site internet, la ville dédie une page web à ce questionnaire.

Une dizaine de questions

Le formulaire en ligne comprend une dizaine de questions: le type d'acte, quand il s'est produit, où (il est possible - mais pas obligatoire - de localiser précisément l'endroit), l'auteur présumé (homme, femme, groupe...). Il peut être rempli anonymement. Si la victime le souhaite, elle peut demander à être recontactée.

Les signalements seront traités par une personne spécialisée, engagée spécialement par l'Observatoire de la sécurité. Au besoin, celle-ci pourra renseigner les victimes sur le droit en vigueur et les orienter vers les partenaires compétents comme le centre LAVI, le centre de consultation sur l'aide aux victimes.

Evaluer le phénomène

Avec ce formulaire en ligne, la ville poursuit plusieurs objectifs: «Il faut que les victimes se rendent compte qu'une injure, c'est du harcèlement. C'est une violation du code pénal et il vaut la peine de porter plainte», explique lundi le municipal Pierre Antoine Hildbrand.

Grâce à cet outil simple, Lausanne espère aussi «mieux évaluer l'ampleur du phénomène». «Actuellement, très peu, trop peu de cas parviennent jusqu'aux autorités. Le phénomène est massif mais il n'y a quasiment pas de signalement», constate le municipal.

Informations précieuses

Grâce à ces signalements, la ville va recueillir des informations précieuses. Quelques exemples: si une rue apparaît souvent comme lieu de harcèlement, il sera peut-être possible d'améliorer l'éclairage. Si des cas surviennent à une heure précise près d'un club, les agents de sécurité, les correspondants de nuit ou les policiers pourraient adapter leurs modules de présence.

L'Observatoire de la sécurité collaborera avec une équipe composée d'agents de la police judiciaire, de police secours, de la police de proximité ainsi que des correspondants de nuit. Ce réseau permettra de traiter les cas relevant du code pénal. Mais pour toute urgence, il faut continuer à appeler le 117, avertit la ville.

L'expérience sera suivie par un groupe d'experts, puis évaluée après deux ans par un organisme externe. En parallèle, la sensibilisation des policiers et des correspondants de nuit au phénomène du harcèlement de rue a débuté cette année. A l'automne 2020, la municipalité proposera un plan d'action pour lutter contre les discriminations visant les personnes LGBTIQ, particulièrement exposées au harcèlement de rue.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • G. Palmoral le 25.11.2019 17:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lôzanne bouge

    C'est bien ... ça bouge un peu. Espérons qu'ils vont également faire une application pour signaler les dealers qui agissent effrontément sur place publique et en plein jour !!

  • Oscar le 25.11.2019 17:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rester sage sinon!

    Vivre devient compliqué !! plus personne n'est à l'abri de se trouver un jour devant un juge. Tout est discrimination ça devient n'importe quoi!

  • Feminazgûl le 26.11.2019 12:58 Report dénoncer ce commentaire

    Ca fait peur !

    Une chose est sûre : ce n'est pas en lisant les commentaires 20 minutes que ça va rassurer les femmes sur les hommes. Heureusement qu'on sait que la majorité ne sont pas comme certains ici !

Les derniers commentaires

  • Feminazgûl le 26.11.2019 12:58 Report dénoncer ce commentaire

    Ca fait peur !

    Une chose est sûre : ce n'est pas en lisant les commentaires 20 minutes que ça va rassurer les femmes sur les hommes. Heureusement qu'on sait que la majorité ne sont pas comme certains ici !

  • Jean jlamherde le 25.11.2019 17:52 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle Periode de m***!

    Mais c'est grave il y pas moins de 6 articles rattachable a ce sujet dans la meme journée!!!, ras le derche!! Vas que jte creer Mon appli ici de denonciation, vas y que moi inconnu au bataillon je declare m'etre fait violé jeune. Entre l'hypocrisie feminine et L'ecologie c'est a qui sera le plus c***!!

    • Lucas le 26.11.2019 10:15 Report dénoncer ce commentaire

      @Jean jlamherde

      Votre commentaire pue le mépris envers les victimes, qu'elles soient masculines, féminines, majeures ou mineures

  • Jean Claude le 25.11.2019 17:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Harcèlement

    On vas devenir tous des homos et des lesbiennes il est où le charme de la rue je vais me packs avec mon iPhone

    • Euh... le 26.11.2019 10:15 Report dénoncer ce commentaire

      @Jean Claude

      Donc si je comprends bien, si tu ne peux plus harceler les femmes dans la rue, tu vas devenir homo ?

  • G. Palmoral le 25.11.2019 17:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lôzanne bouge

    C'est bien ... ça bouge un peu. Espérons qu'ils vont également faire une application pour signaler les dealers qui agissent effrontément sur place publique et en plein jour !!

    • Ray Zigné le 25.11.2019 18:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @G. Palmoral

      Y aurait tellement à dire que l'appli planterait, j'en ai peut

  • Oscar le 25.11.2019 17:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rester sage sinon!

    Vivre devient compliqué !! plus personne n'est à l'abri de se trouver un jour devant un juge. Tout est discrimination ça devient n'importe quoi!

    • Geoffrey_ le 25.11.2019 20:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Oscar

      effectivement ça commence à bien faire. Elles se plaignent de plus être abordées, elles confondent tout.

    • Pathétique le 26.11.2019 10:16 Report dénoncer ce commentaire

      @Oscar & Geoffrey_

      Ben ceux qui confondent tout, ce sont les gens comme vous qui confondent drague et harcèlement