Vaud

22 novembre 2016 16:38; Act: 22.11.2016 19:31 Print

Une centaine de réfugiés accueillis chez des Vaudois

De nouveaux hôtes sont recherchés dans le cadre du projet «Héberger un migrant», auquel participent déjà des dizaines de familles.

storybild

Alice Escarti pose sur son lieu de travail avec Natsnet Berhane, qu'elle a accueillie. (Photo: Keystone/Jean-christophe Bott)

Sur ce sujet
Une faute?

Un an et demi après son lancement, le projet d'intégration «Héberger un migrant» est un succès, selon l'Etablissement vaudois d'accueil des migrants (EVAM). Plus d'une centaine de réfugiés sont accueillis dans des familles vaudoises et partagent leur quotidien. L'institution recherche de nouveaux hôtes prêts à offrir un toit et un peu de leur temps.

Seules conditions pour accueillir réfugiés ou requérants d'asile: disposer d'une chambre meublée qui puisse fermer à clé, proche des transports en commun et disponible pour une durée de six mois au minimum, indique l'EVAM dans un communiqué.

Le projet a été inauguré en avril 2015 sur une idée de l'Organisation suisse d'aide aux réfugiés (OSAR). Il a été repris depuis avril 2016 par l'EVAM. Il est un succès tant auprès des migrants accueillis que des familles qui les logent, relève le communiqué.

Le programme mise sur la cohabitation avec la population pour faciliter l'intégration des personnes qui ont demandé protection à la Suisse. A travers les contacts journaliers, l'intégration linguistique et professionnelle des migrants est grandement facilitée.

Modèle vaudois

De son côté, l'OSAR salue l'engagement du canton de Vaud et le soutien de plusieurs communes qui s'engagent dans cet accueil, à l'instar du projet «un village - une famille». Elle encourage les autorités cantonales à mobiliser les ressources nécessaires pour développer ce projet en s'inspirant du modèle vaudois.

A terme, l'OSAR souhaite en effet transmettre la gestion opérationnelle du projet aux cantons et associations prêts à s'engager, afin de poursuivre son rôle de centre de compétences. Outre Vaud, les cantons de Genève, de Berne et d'Argovie participent à l'expérience initiée par l'organisation.

(ats)