Vaud

23 avril 2019 21:48; Act: 23.04.2019 22:22 Print

Une cotte de mailles pleine de surprises

Les chercheurs ont identifié des objets et des fragments amalgamés par la corrosion à la pièce rare qui avait été découverte près de La Sarraz.

storybild
Une faute?

Une pièce d'équipement militaire gauloise de plus de 2000 ans, découverte en 2012 près de La Sarraz (VD), vient de livrer aux chercheurs quelques secrets. Cette cotte de mailles a été scrutée grâce à un scanner à rayons X, ce qui a permis à l'EPFL et aux archéologues vaudois de découvrir ce qu'elle recelait. Enfouie dans le sol et enroulée sur elle-même, la cotte de mailles s'est amalgamée, à cause de la corrosion, avec plus de 160 objets ou fragments, difficilement identifiables jusqu'ici par les méthodes d'investigations traditionnelles.

«Grâce à l'imagerie 3D, nous avons appris que la cotte de mailles ne renfermait non pas une trentaine d'objets et fragments d'objets, comme le montrait une radiographie en 2D, mais plus de 160», a expliqué mardi, dans un communiqué, Lionel Pernet, directeur du Musée cantonal d'archéologie et d'histoire de Lausanne.

Une agrafe et des poignées de chaudron

Grâce aux rayons X, les chercheurs et les archéologues ont pu effectuer un inventaire complet de la cotte de mailles sans l'abîmer. Ils ont notamment trouvé une agrafe pour meuble, ainsi que deux poignées de chaudron. Une dizaine de ces objets ont été reproduits en 3D et seront présentés au Musée cantonal d'archéologie et d'histoire, à Lausanne, du 26 avril au 25 août.

La cotte de mailles étudiée par l'EPFL est un exemplaire rare. Il n'en reste que quelques-uns en Europe. Cette pièce d'équipement militaire avait été découverte sur le site archéologique du Mormont.

(nxp/ats)