Lausanne (VD)

18 novembre 2014 06:11; Act: 18.11.2014 09:10 Print

Une cuite à 50 francs pour dissuader les plus jeunes

par Karin Jorio - Les personnes alcoolisées qui passeront par le centre de dégrisement du CHUV participeront aux frais.

storybild

Une jeune femme de 20 ans arrive aux urgences après une soirée très arrosée en boîte de nuit. Agressive, elle gifle l'infirmière qui l'accompagne aux toilettes, nécessitant l'intervention des agents de sécurité. (Photo: RTS)

Une faute?

Des jeunes qui font la fête, Lausanne en accueille tous les week-ends. Les urgences du CHUV aussi. Et souvent en coma éthylique. Pour faire face à ce phénomène et désengorger le service d’urgences de l’hôpital vaudois, un nouveau centre de dégrisement verra le jour en mars 2015. Un projet pilote de six mois qui prendra en charge les personnes très alcoolisées. Mais outre une gueule de bois, les patients devront en plus mettre la main au porte-monnaie.

«Les personnes admises au centre de dégrisement du CHUV paieront un montant symbolique de 50 fr.», a lancé le professeur Jean-Bernard Daeppen du service d’alcoologie du CHUV, lundi lors de la présentation des nouvelles mesures prises pour pacifier les nuits lausannoises (lire ci-contre). «Pour l’heure, aucune décision n’a été prise, bien que la question d’une participation du patient soit en discussion», tempère de son côté Darcy Christen, porte-parole du CHUV.

«Difficile à dire si ce montant aura un impact en termes de prévention. C’est la prise en charge qui a de l’importance. Une nuit en cellule de dégrisement, ça marque les esprits», selon Corinne Kibora d’Addiction Suisse. Le médecin et député Vert’libéral Jacques-André Haury se montre catégorique: «La gauche veut toujours que ce soit les autres qui paient. Les frais pour une nuit en centre de dégrisement ne sont pas pris en charge par la LAMal, il ne s’agit pas d’un traitement médical.»

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Burin le 18.11.2014 08:14 Report dénoncer ce commentaire

    Waaaawwww,

    50 francs de frais quand on pense que le traitement en entier coûte a la collectivité 1500.- . L'effort financier que le CHUV leur demande est risible!

  • Del le 18.11.2014 08:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas assez cher

    Bonne idée mais pas assez coûteux Fr. 50.- ! Pour s'acheter des bouteilles y'a du fric mais quand il faut assumer... C'est une autre histoire !

  • Gianluca le 18.11.2014 08:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trop peu

    50.- seulement ???? purée, c'est le moindre mal !!!

Les derniers commentaires

  • lulu le 19.11.2014 14:38 Report dénoncer ce commentaire

    faut compter plus

    pas assez cher.

  • alcolo le 19.11.2014 12:32 Report dénoncer ce commentaire

    nonmais

    Devrait payer 100% point barre

  • Troll the society le 18.11.2014 19:16 Report dénoncer ce commentaire

    Foutage de gueule

    Une demi heures d'ambulance coute autour de 500francs, sans compte une demi voire une journée d'hospitalisation et j'en passe les dégâts( pots de fleurs lance sur la chausse, vomis tous les 5 m sur les trottoirs, abris de bus fracasse, le voisinage qui en peux plus,etc..) 50francs ça ne couvre même pas les frais d'un seul vitre d'abris de bus!

  • Bernard le 18.11.2014 17:28 Report dénoncer ce commentaire

    SVP raz le bol du laisser faire

    Pas assez sévère, pas assez cher, trop de tolérance concernant ce problème qui dérange l'ensemble de la population !!! Trop de laxisme dans ce domaine comme dans plusieurs autres qui touchent au domaine public et qui dérangent chaque jour d'avantage en suisse les personnes respectueuses des lois et des autres. Il faudra bien se décider un jour ou l'autre à apporter des réponses efficaces pour régler tous ces problèmes de société !!!

  • Raph le 18.11.2014 16:53 Report dénoncer ce commentaire

    Mon avis

    L'entier des frais médicaux devrait être imputé à la charge du patient. Et une amende devrait être rajoutée si le jeune est âgé de moins de 18 ans. Si nous continuons ainsi, les jeunes commenceront à boire à 12 ans et nos hôpitaux seront encore plus surchargé ! Il est temps que cela change et que notre société rentre dans le bon chemin. Un jeune de 19 ans.