EPFL

14 avril 2010 22:33; Act: 14.04.2010 21:34 Print

Une start-up fait rimer apéro avec iPhone

par Joël Burri - Qui est libre dans le quartier pour boire un verre? Une entreprise répond à cette question.

storybild

Manuel Acevedo, fondateur de Made in Local, présente la mouture iPhone de son concept. (Photo: job)

Une faute?

«Notre but est d’utiliser les réseaux sociaux pour faire de vraies rencontres dans la vraie vie», résume Manuel Acevedo, fondateur de Made in Local. Cette entreprise née à l’EPFL vient de dévoiler une application iPhone qui mélange Facebook, évaluation d’établissement public et système de géolocalisation. Par exemple, un utilisateur peut annoncer sa volonté de prendre un apéro en sortant du boulot. Il verra alors s’afficher sur un plan ses connaissances, ainsi que les bars du quartier.

«Grâce à cela, on retrouve des amis que l’on voit moins souvent», note Manuel Acevedo. Les lieux peuvent être notés. Pour l’utilisateur, le classement s’affiche selon les opinions émises par son réseau d’amis. «Sur un comparateur classique, un tenancier peut influencer le classement en votant en masse», relève l’informaticien.

Si l’application iPhone vient d’être publiée, Made in Local existe depuis deux ans sur le web. Elle vit d’aides de la Confédération, de l’Ecole hôtelière et de l’EPFL. Cela lui permet d’occuper aujourd’hui six personnes. A terme, elle
compte se financer en vendant des services supplémentaires aux restaurants, comme l’ajout d’images dans leur fiche.

La start-up lausannoise n’est pas la seule sur ce créneau. Plusieurs concurrents existent, mais Made in Local reste le plus actif dans la ville qui l’a vu naître. Selon la «Tribune de Genève», Yahoo! serait prêt à payer 106 millions de francs pour acquérir le système concurrent, Foursquare.

D'autres applications similiaires:
foursquare
gowalla
brightkite
dismoioù
plyce