Surpopulation carcérale

19 mars 2018 16:34; Act: 20.03.2018 06:39 Print

Vaud construira une nouvelle prison à Orbe

Deux cent dix nouvelles places devraient voir le jour entre 2023 et 2025. A Lausanne, le Bois-Mermet restera en fonction au moins jusqu'à la fin de la prochaine législature (2022-2027).

storybild

Photo d'illustration. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Deux cents dix nouvelles places de détention d'ici 2025. Telle est la décision qu'a prise ce lundi le Conseil d'Etat, dont la stratégie de développement des prisons a été adoptée en 2014.

Le nouvel établissement, sis sur la parcelle des Grands-Marais près des EPO, comptera à terme quelque 410 places de détention. Il contribuera à maîtriser la surpopulation carcérale.

Construction «en peigne»

La construction est prévue sur un terrain de 13 hectares. Elle se fera selon le concept «en peigne» du Service immeubles, patrimoine et logistique (SIPAL): il sera possible d'ajouter des éléments comme les dents d'un peigne en fonction des besoins, a expliqué lundi sur place la conseillère d'Etat Béatrice Métraux.

Depuis l'annonce de la stratégie en 2014, «nous n'avons jamais perdu le cap. Nous avons attendu que le climat s'apaise avant de communiquer», a précisé la ministre. Aujourd'hui, «tout le monde tire à la même corde afin que le canton puisse offrir des places de détention en suffisance».

Première étape

La réalisation se fera cependant «step by step» (pas à pas), avec une première étape «très importante» durant cette législature (2017-2022). Sur le total des 410 places prévues, un premier chantier de 210 places devrait se concrétiser en 2020-2021 avec le début des constructions pour une inauguration entre 2023 et 2025.

«Pour la fermeture de la prison du Bois-Mermet à Lausanne, ce sera à la fin de la prochaine législature (2022-2027), au moment où les démarches commenceront pour les nouvelles 200 places», a déclaré Béatrice Métraux. En 2014, lors de la conférence de presse de Pascal Broulis et Béatrice Métraux, la fermeture de «l'obsolète» Bois-Mermet semblait plus urgente.

Encore des inconnues

Pour l'ensemble des nouvelles réalisations à Orbe, le montant de 290 millions de francs est toujours articulé. Il est toutefois impossible de «diviser par deux» pour donner le coût de la première étape, a noté Béatrice Métraux. Il est trop tôt aussi pour dire combien d'employés seront nécessaires pour encadrer les futurs détenus.

La nouvelle prison offrira «une sécurité de dernier cri» vis-à-vis de l'extérieur. Elle permettra à l'intérieur de disposer d'assez de places pour répondre «aux bonnes pratiques» en matière d'encadrement, a relevé de son côté Sylvie Bula, cheffe du Service pénitentiaire. (SPEN). Le bâtiment sera «flexible» et adaptable aux utilisateurs.

Surpopulation carcérale

Actuellement, le Bois-Mermet connaît un taux d'occupation de 170%. Le but est de descendre à 110-120%, a précisé Sylvie Bula. Le canton de Vaud continuera à investir dans la sécurité de la prison lausannoise, ayant mis de côté les projets portant sur les économies d'énergie, a précisé Philippe Pont, chef du SIPAL.

(nxp/ats)