Grand Conseil vaudois

09 avril 2019 11:46; Act: 09.04.2019 16:02 Print

Vaud suspend l'installation d'antennes 5G

Les députés vaudois ont adopté une résolution demandant un moratoire sur les antennes 5G.

Les Verts vaudois appellaient les communes à la prudence face à la 5G
Sur ce sujet
Une faute?

Le Grand Conseil vaudois a adopté mardi une résolution demandant un moratoire sur les antennes 5G. La mesure devrait s'appliquer jusqu'au rapport de l'Office fédéral de l'environnement sur cette nouvelle technologie.

Après un long débat, brouillé par l'intervention de la conseillère d'Etat Jacqueline de Quattro, les députés vaudois ont dit «oui» à la résolution déposée par le Vert Raphaël Mahaim par 95 voix contre 9 et 25 abstentions. Ils ont toutefois amendé le texte, en lui fixant un cadre temporel.

Texte amendé

L'écologiste voulait que le moratoire s'applique «au moins» jusqu'aux conclusions de l'étude de l'Office fédéral de l'environnement (OFEV). Une large majorité des députés a cependant préféré une formulation plus précise sur l'avenir, en affirmant qu'il fallait attendre jusqu'aux conclusions du rapport.

Dans son intervention, Raphaël Mahaim a souligné que l'arrivée annoncée de la 5G manquait complètement de planification ou de coordination. Tout ça ne respecte aucunement «la tradition helvétique du comme il faut».

Prudence et réflexion

Face aux craintes, aux incertitudes, aux pressions de certains milieux économiques, Raphaël Mahaim a demandé de la prudence et de la réflexion. Et surtout des analyses indépendantes sur les impacts de la 5G touchant la santé comme la nature et le reste de la société, notamment la consommation d'électricité.

Chef du groupe PLR, Marc-Olivier Buffat a dénoncé dans cette argumentation la volonté du Vert de «surfer sur les peurs et les craintes» afin de doper à coups de «catastrophismes» sa campagne pour les élections fédérales de cet automne. Selon lui, les normes sur les émissions sont déjà beaucoup plus sévères en Suisse qu'ailleurs en Europe.

Faire confiance

Pour des intervenants socialistes, le principe de précaution est de mise, sans pour autant verser dans la technophobie. Il faut donc attendre les conclusions de l'Office fédéral de l'environnement sur la 5G. «Il faut faire confiance aux scientifiques», a noté Jean Tschopp par exemple.

Pour la gauche radicale, il est néanmoins impérieux de se méfier des expertises scientifiques, a rétorqué Jean-Michel Dolivo. «Pas de confiance aveugle», a-t-il lancé en pointant du doigt les pressions des milieux économiques capables, selon lui, d'influencer les scientifiques.

Confusion

Le débat sur les antennes 5G a connu un certain degré de confusion à cause de l'intervention de Jacqueline de Quattro. La conseillère d'Etat a annoncé à la tribune que le gouvernement avait décidé un moratoire. En acceptant de soutenir la résolution amendée, «vous allez dans le sens de la volonté du gouvernement», a poursuivi la ministre.

Absente au début du débat, la conseillère d'Etat est arrivée après avoir été sollicitée par des messages, a-t-elle dit. Son collègue Pierre-Yves Maillard, responsable de la santé, aurait dû répondre aux questions des députés, mais n'a finalement pas pris la parole sur ce sujet.

Propos précisés

A 13 heures le Conseil d'Etat a diffusé toutefois une note à la presse pour «préciser» les propos de Jacqueline de Quattro. «Le Conseil d'Etat n'a pas pris de décision de suspension des autorisations de construction d'antennes 5G et il n'y a donc aucun moratoire à ce jour sur cette thématique».

Le gouvernement soulignait que la pratique consiste «uniquement, dans le respect du principe de prudence, à retenir les dossiers relatifs aux antennes 5 G dans l'attente des directives techniques de la Confédération».

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • PK le 09.04.2019 11:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Olé...

    Très bien!!!! Pourquoi en faire toujours plus? Déjà que nous sommes submergés par des ondes!!! Une 4G suffit largement!

  • Djaydjay le 09.04.2019 11:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    gracias

    Merci pour cette belle nouvelle enfin un peu d'écoute de la population

  • Géraldine le 09.04.2019 11:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo

    Intelligent faut d abord recevoir la 4 g correctement

Les derniers commentaires

  • Valerie le 12.04.2019 21:03 Report dénoncer ce commentaire

    Nouvelle relayée jusquen Angleterre !

    Excellente nouvelle ! Serait-on le seul pays à avoir du bon sens ? Cet article a été traduit et diffusé en Grande Bretagne (The Truthseeker co uk)

  • Frank Mueller le 12.04.2019 17:31 Report dénoncer ce commentaire

    Et pour les précédentes technologies ?

    C'est très bien mais les précédentes technologies ne sont pas plus sûr, en témoigne un brevet déposé par Swisscom pour un dispositif de réduction de l'électrosmog dans les réseaux locaux sans fil ( On peut lire (en anglais) que "l'influence de l'électrosmog sur le corps humain est un problème connu. [...] Le risque d'atteinte à la santé de l'électrosmog a été mieux compris par le biais d'études plus récentes et améliorées. [...]."

  • Les citoyens ont compris depuis longtemp le 10.04.2019 18:48 Report dénoncer ce commentaire

    Chips et verres à loeil

    Quelques apéros offerts aux ventilateurs et laffaire sera classée .

  • Hello le 10.04.2019 09:11 Report dénoncer ce commentaire

    Où va-t-on?

    Un ami m'a envoyé une vidéo d'information de ce qu'est la 5G. Provoquant un fort rayonnement touchant l'intégrité physique de l'humain et des animaux. Il s'agit aussi du contrôle quasi total de la population. Voulons-nous ça?

    • Frank Mueller le 12.04.2019 17:34 Report dénoncer ce commentaire

      Un véritable aveu de cette industrie

      et jetez un oeil au brevet Swisscom ( Je cite: "l'influence de l'électrosmog sur le corps humain est un problème connu. [...] Le risque d'atteinte à la santé de l'électrosmog a été mieux compris par le biais d'études plus récentes et améliorées. Par exemple lorsque les cellules sanguines humaines sont irradiées avec des champs électromagnétiques, des atteintes avérées au matériel génétique ont été mises en évidence et il y a des indications d'un risque accru de cancer."

  • Lolman le 10.04.2019 06:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tant de matière grise

    Je ne suis ni pour ni contre la 5G. Par contre je suis stupéfait du nombre de DR. en physique du spectre magnétique spécialiste en réseau de communications par voie aérienne. C'est beau temps de gros cerveaux. PS la 5G on l'aura tous Tor ou tard faites vous à l'idée. Bisous bisous