Canton de Vaud

01 novembre 2019 13:15; Act: 01.11.2019 13:52 Print

Vaud veut soutenir les coopératives de logements

La conseillère d'Etat vaudoise Béatrice Métraux a annoncé vendredi que le canton veut épauler les coopératives de logements, jusqu'ici presque toutes autonomes.

storybild

Actuellement il existe plus de 100 coopératives de logements vaudoises. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le canton de Vaud souhaite davantage épauler les coopératives de logements. Le Conseil d'Etat a pris plusieurs mesures pour stimuler cette forme d'habitation à mi-chemin entre la location traditionnelle et la propriété.

«La coopérative est un outil très intéressant pour proposer des logements à un prix abordable, tout en ayant des objectifs en matière de mixité sociale, de solidarité et de responsabilité écologique», a relevé la conseillère d'Etat vaudoise Béatrice Métraux, vendredi lors d'une conférence de presse au futur écoquartier des Plaines-de-Loup à Lausanne.

Malgré l'intérêt croissant pour les logements en coopératives, ceux-ci ne représentent que 4,4% du parc locatif vaudois, contre par exemple près de 13% dans le canton de Zurich. «Sans être à la traîne, nous avons une marge de progression», a reconnu la ministre écologiste en charge du Département des institutions et de la sécurité (DIS).

Coopératives davantage soutenues

Jusqu'ici quasiment autonomes, les coopératives vaudoises - il en existe plus de 100 actuellement - seront davantage soutenues par le canton. Cela se fera notamment via la Société vaudoise pour le logement (SVL), dont l'Etat de Vaud est l'actionnaire majoritaire.

Si la coopérative sera toujours chargée d'identifier un terrain pour y construire des logements, la SVL pourra s'occuper des étapes suivantes: étude de faisabilité, acquisition du terrain ou encore obtention du permis de construire.

Ce soutien s'adressera surtout aux petites coopératives qui n'ont pas l'expérience et les compétences techniques pour réagir rapidement lorsqu'il faut acheter un terrain, a expliqué Mme Métraux.

Cautionnement du canton

Le Conseil d'Etat vaudois a aussi décidé d'ouvrir sa politique de cautionnement, jusqu'ici limitée aux logements subventionnés. Les coopératives pourront bénéficier d'un cautionnement maximal de 25% du coût de l'opération immobilière de la part du canton. Pour cela, elles devront elles-mêmes apporter un minimum de 12% du prix à titre de fonds propres. Elles devront aussi adhérer à une charte, dans laquelle elles s'engagent à respecter certains critères sociaux, écologiques et participatifs.

Ces nouveaux dispositifs en matière de logements coopératifs entreront en vigueur dès le 1er janvier prochain. Ils s'inscrivent dans la volonté du Conseil d'Etat de renforcer la cohésion sociale, «le fil rouge de la législature», a affirmé Mme Métraux.

Le gouvernement vaudois tirera un bilan dans cinq ans sur cette nouvelle politique de soutien. La cheffe du DIS a indiqué qu'il n'y avait pas d'objectifs chiffrés, mais que la qualité des nouveaux logements participatifs devait primer sur la quantité.

(nxp/ats)