Mauraz (VD)

22 décembre 2011 07:00; Act: 21.12.2011 18:52 Print

Villageois dans la mouise à cause d’égouts illégaux

par Caroline Gebhard - Faute de moyens, le village de 54 âmes refuse de mettre son système d’épuration aux normes. Le Canton brandit des sanctions.

storybild

Le syndic Reto Zehnder espère qu’une solution se profilera bientôt. (Photo: Caroline Gebhard)

Une faute?

C’est un peu le village d’Astérix. Depuis des années, les Mauraziens sont dans l’illégalité. Leur système d’épuration, individuel, n’est pas conforme à la Loi fédérale sur la protection des eaux.

«On n’a pas tellement le choix», tonne Reto Zehnder, syndic de cette petite bourgade de 54 âmes. «Tout le monde s’accorde à dire qu’investir 600 000 francs pour 12 familles, ça ne vaut pas la peine!». Cette somme, nécessaire au raccordement à un réseau collectif existant, la commune ne l’a pas, de toute façon.

Conscients de la situation, les Mauraziens ont bien essayé de trouver des solutions. Sans succès, pour l’instant. Et la menace du Canton est tombée récemment: la Municipalité s’est vue signifier que toute demande d’autorisation pour de nouvelles constructions pourrait lui être refusée, tant que la situation n’est pas réglée.

En attendant, c’est donc le statut quo qui prévaut, chacun assurant sa propre épuration. «Ces stations individuelles fonctionnent très bien: on peut faire des contrôles à la sortie pour vérifier!» assure le syndic.

Du côté du Service cantonal des eaux, sols et assainissement (SESA), on reconnaît que la situation du village, unique sur le plan vaudois, est délicate. «Nous essayons de trouver une solution supportable financièrement pour la commune et compatible avec la loi», assure Antoine Lathion, adjoint juriste au SESA, Reste que le problème demeure. «C’est comme quelqu’un qui n’a pas payé ses impôts, il faudra bien qu’il finisse par le faire!», conclut l’homme de loi.