Vaud

09 avril 2019 13:52; Act: 12.04.2019 14:26 Print

Prof suspendu pour des propos sexistes

Un enseignant du Gymnase Auguste-Piccard à Lausanne est mis à pied depuis le 28 mars. Collègues et étudiants jugent la mesure excessive.

storybild

(Photo: Gymnase Auguste Piccard)

Sur ce sujet
Une faute?

«Le phénomène #MeToo est clairement passé par là», dénonce un enseignant du Gymnase Auguste-Piccard à Lausanne dans «24 heures». Il revenait sur la mise à pied d'un de ses collègues depuis le 28 mars par le Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC). Selon le quotidien vaudois, l'enseignant a tenu des propos qui auraient heurté des élèves féminines. Ces dernières ont alors porté plaintes auprès de la Direction générale de l’enseignement post­obligatoire. Le contenu exact des propos reste inconnu.

Levée de boucliers

Mais cette suspension ne plaît pas à tous. Au sein de l'établissement, plusieurs profs estiment que l'enseignant est victime du politiquement correct qui prévaut au sein du département dirigé par la socialiste Cesla Amarelle. Et les étudiantes qui ont dénoncé leur prof subissent désormais les foudres de leurs camarades qui apprécient le «franc-parler» de ce personnage «charismatique». Du côté du DFJC, c'est «no comment». Tout comme du côté du syndicat SUD, qui défend l'enseignant.

(gma)