Vevey (VD)

05 février 2019 17:54; Act: 05.02.2019 18:15 Print

Prostituée condamnée pour avoir plumé un client

par Christian Humbert - Reconnue coupable d'escroquerie par métier, la femme a écopé d'une peine de 3 ans de prison, dont 1 an ferme.

storybild

Durant le procès, la sexagénaire a nié les faits reprochés. Mais le Tribunal ne s'est pas laissé apitoyer. (Photo: Keystone/AP/Image prétexte)

Sur ce sujet
Une faute?

Elle s’est effondrée, mardi, à la lecture du jugement. Elle se disait innocente. Elle a contesté avoir grugé l’un de ses vieux client, délesté de 1,8 million de francs, dont 600'000 francs empruntés à des amis.

Mais le tribunal de Vevey (VD) ne s’est pas laissé apitoyer par la prostituée, reconnue coupable d’escroquerie par métier. Sans aller jusqu’à la peine de 4 ans et demi réclamée par le procureur Olivier Jotterand, il a condamné Danièle* à 3 ans de prison, dont 1 an ferme, et le reste assorti à un sursis de 4 ans.

Son avocat, Me Philippe Rossy, avait plaidé l’acquittement. Sa cliente avait en effet uniquement reconnu avoir bénéficié de trois prêts, pour un total de quelques milliers de francs, remboursés, selon elle.

Naïf, «il a pris des risques»

Les juges ont souligné la naïveté du plaignant, un ingénieur retraité. Il a vendu sa maison, vidé sa caisse de retraite et ses comptes. Des sommes en partie investies, croyait-il, dans une société offshore qui s'est révélée inexistante. «Il aurait dû faire des vérifications. Il savait que Danièle était très endettée. Il a pris des risques», a noté la présidente du tribunal, Sandrine Osojnak. La péripatéticienne sexagénaire doit en effet près de 800'000 francs à ses créanciers.

L’argent remis par son client amoureux, plus ami qu’amant, s’est volatilisé. «Elle a mené une vie dispendieuse», pensent les juges. Ils ont intégralement retenu les déclarations du plaignant: une indemnité de 5000 francs lui a été allouée.

Plaignant mis sous pression

Le produit de la vente des trois voitures de la condamnée, dont une Aston Martin, lui sera remis. Le tribunal a distingué les prêts des investissements dans la société bidon: «Danièle l’a rassuré et l’a mis sous pression quand il demandait des explications.» Les frais des deux avocats se montent à 50'000 francs

Un appel reste possible.