Genève

29 novembre 2017 17:16; Act: 29.11.2017 17:16 Print

Les jeunes libérés des dettes liées à l'assurance

Les jeunes, dont les parents n'ont pas payé les primes d'assurance-maladie et la participation aux frais médicaux, ne seront plus poursuivis.

storybild

Mauro Poggia a contraint les assureurs de venir négocier un changement des pratiques. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les jeunes majeurs, dont les parents n'ont pas payé les primes d'assurance-maladie et la participation aux frais médicaux, ne seront plus poursuivis pour dettes à Genève. Le canton a conclu des accords avec les assureurs.

«Afin de convaincre les assureurs de venir négocier à ce sujet, j'ai indiqué vouloir suspendre le paiement des actes de défaut de bien», a indiqué mercredi à l'ats le conseiller d'Etat Mauro Poggia, confirmant une information du GHI. Comme tous les cantons, Genève verse aux assureurs 85% des montants impayés par les assurés, soit 40 millions de francs en 2016 et plus de 55 millions en 2017.

Entrée en vigueur en novembre, cette mesure était demandée depuis longtemps par le Centre social protestant et Caritas, partenaires de l'Etat dans la lutte contre le surendettement. Ces organisations jugent injuste qu'un jeune soit pénalisé le jour de ses 18 ans pour des dettes contractées par ses responsables légaux. Les cas plus anciens devront être annoncés à l'Etat pour être réglés.

Mauro Poggia relève la portée symbolique de cette mesure. «Entrer dans la vie active avec une dette est terrible et démotivant. Cela instaure une relation de victime avec la société», analyse-t-il. Désormais, seuls les parents continueront à être poursuivis pour ce genre de dette.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dupont le 29.11.2017 17:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dupont

    Bravo à M. Poggia et au canton de Genève pour cette belle initiative ! Au tour des autres cantons de prendre le même chemin.

  • Juline le 29.11.2017 17:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À voir!

    Espérons qu'ils ne s'endetteront pas pour la bagnole, fitness, Apple et les autres tentations luxueuses!!!!

  • alain le 29.11.2017 17:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    voter bien la prochainne fois

    vivement qu on revote pour tout changer l assurance maladie

Les derniers commentaires

  • dav le 29.11.2017 21:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et pour les vieux?

    et pour les vieux comme moi qui n'arrivent plus à payer depuis des lustres on fait comment ??

  • Bob Le Bricoleur le 29.11.2017 21:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    P .. de caisse maladie !

    Tout le monde trouve ça scandaleux ! Mais pourquoi les parents payent pas ... Personne ne se pose la question ? Juste pour dire que avant 18 ans cest environ 120 balles par mois la caisse maladie .. Après 18 ans ... ça passe à 414.- Donc env 300.- daugmentation par mois, par an 3600.- Quand ya deux enfants qui sont aux études ça fait combien laugmentation !!!! À 18 ans, difficile de gagner sa vie pour payer. Fini les vacances en famille. Budget bouffé ! Même le camping des Flots Bleus est trop cher. Jassume mes juniors et je leur laisse pas de dettes, mais rude !

  • Tolérance 0 le 29.11.2017 21:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Responsables

    Poursuivons les parents totalement négligents. Et pas de circonstances atténuantes, on assume !

    • Droopy le 30.11.2017 17:43 Report dénoncer ce commentaire

      Du coup ?

      Les parents de mon épouse sont décédé, on poursuit qui ?

  • Larmailli le 29.11.2017 21:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'Ineptocratie et ses méfaits

    C'est du grand n'importe quoi ! C'est scandaleux, honteux. La déresponsabilisation instituée par les ineptocrates genevois qui confisquent les revenus des classes moyennes qui travaillent au profit des branleurs et autres parasites.

  • Suzy le 29.11.2017 21:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Logiquement

    Cest les parents qui doivent être poursuivi. Pas les enfants.