Avenches

13 août 2019 16:06; Act: 13.08.2019 16:06 Print

Coup d'envoi du Rock Oz'Arènes mercredi

La direction du Rock Oz'Arènes se dit proche de pouvoir couvrir le budget global du festival alors que seule une soirée affiche complet.

storybild

La techno est la grande nouveauté de cette année à Rock Oz'Arènes (Photo: Keystone)

Une faute?

Rock Oz'Arènes débute mercredi à Avenches (VD). Jusqu'à dimanche, la 28e édition du festival proposera 18 concerts, ainsi que seize DJ's aux platines. Une soirée affiche complet, celle de mercredi avec Scorpions et The New Roses.

«Pour l'heure, nous avons vendu 75% des billets pour la soirée française du jeudi (avec Christophe Maé, Bénabar et Boulevard des Airs), 60% pour Electroz'arènes le vendredi et 40% pour Technoz'arènes samedi», explique la directrice du festival Charlotte Carrel dans une interview publiée mardi par «la Liberté».

«La techno est la grande nouveauté cette année et nous savons que le public se décide vraiment à la dernière minute. La soirée folk païen de dimanche (avec le groupe norvégien Wardruna, ainsi que Skàld et le barde breton Alan Stivell) a notamment atteint 60% de remplissage. Pour l'instant, nous sommes proches de pouvoir couvrir le budget global du festival.»

Décision en automne

Dans l'interview, la Fribourgeoise évoque également l'avenir de la manifestation. «Face au durcissement du marché de l'événementiel et à l'augmentation des cachets qui plombent nos budgets (1 million sur 3,8 millions) , il est évident que le festival doit être organisé dans d'autres conditions pour assurer son avenir. (...) J'en parle depuis 2016», note-t-elle.

Charlotte Carrel rappelle avoir clairement dit qu'elle voulait remettre son poste de directrice, «dans l'idéal après cette édition». Dans ce contexte, le Conseil de fondation, dont elle fait partie, «étudie plusieurs pistes depuis deux ans pour assurer la relève. Il espère pouvoir être en mesure d'annoncer sa décision cet automne.»

Plusieurs options

Parmi les options envisagées, Charlotte Carrel, qui souhaite rester au sein du Conseil de fondation, cite la remise de l'événement à un nouvel organisateur qui constituerait également un nouveau soutien financier.

"Nous avons également discuté avec d'autres organisateurs d'événements, comme Chassot Concept à Estavayer et Grand Chélem à Renens. Une autre piste envisagée serait de revoir l'entier de l'organisation avec une nouvelle structure et une nouvelle direction.

(nxp/ats)