Festival

14 novembre 2019 06:57; Act: 14.11.2019 06:57 Print

À l'heure de la révolte

par Marine Guillain - Le festival Filmar débute ce vendredi à Genève. Les combats pour la paix et l'égalité seront au coeur des préoccupations.

storybild

Le doc «Fullhachede» se déroule à Cali, en Colombie. (Photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

La défense des minorités et la lutte pour la justice ont toujours été des thèmes chers au festival Filmar en America latina. Cette 21e édition ne déroge pas à la règle. Dans «Fullhachede», trois amies habitant à Cali dansent sur les rythmes de ragga et de salsa. C'est leur moyen de faire face à la violence qui les entoure.

Autres docs à ne pas manquer, «Bixa Travesty» et «Indianara» (projeté en présence de l'activiste brésilienne Monica Benicio), qui dressent chacun le portrait d'une Brésilienne transgenre qui se bat contre les normes et la répression: Linn da Quebrada dans le premier, et Indianara dans le second.

Côté fiction, «Mi mejor amigo» raconte la rencontre de deux adolescents en Patagonie et la confusion des sentiments.

Au total, plus de 80 films seront montrés, sans oublier les invités et les tables rondes. Entre la répression sanglante des manifestations au Chili, la démission du président Evo Morales en Bolivie, la libération de l'ancien président Lula au Brésil et l'élection d'Alberto Fernández à la présidence de l'Argentine, disons que l'événement tombe à pic: «Le Festival accueillera des cinéastes engagés qui dialogueront avec le public et nous permettront de mieux comprendre les réalités que vivent les peuples du continent latino-américain», a précisé Vania Aillon, directrice de Filmar.

21e édition FILMAR en América Latina
Du 15 novembre au 1er décembre à Genève.
Toutes les infos ici.