Festival de Locarno

13 août 2019 22:41; Act: 13.08.2019 22:41 Print

«Après chaque casting, je croyais que c'était foutu»

par Marine Guillain, Locarno - Qui est Mélissa Guers, révélation de «La fille au bracelet», présenté sur la Piazza Grande?

Sur ce sujet
Une faute?

Au milieu d'acteurs confirmés impeccables (Anaïs Demoustier, Roschdy Zem et Chiara Mastroianni), Mélissa Guers brille dans la peau de Lise, ado mystérieuse qui se retrouve au tribunal, accusée d'avoir tué sa meilleure amie. Drôle de hasard, que celui qui a conduit la Française à ce rôle: étudiante en lettres, elle a eu un accident au doigt et dix-sept points de suture qui l'ont empêchée de passer ses examens. En attendant la session suivante, elle décide de faire des castings car le monde du cinéma la fait rêver. «À la base, je voulais être journaliste, nous lance-t-elle malicieusement. Je préfère poser les questions qu'y répondre.»

Mélissa dégote le casting de «La fille au bracelet» sur Facebook et s'y présente. Elle a beau avoir fait ses armes dans une troupe d'impro, elle s'étonne d'être rappelée après chaque étape: «Je croyais tout le temps que c'était foutu.»

Une fois sur le plateau de tournage, dans un vrai tribunal, elle ne s'attendait pas à ce que ce soit «aussi difficile au niveau du stress et de la fatigue. Il y avait aussi beaucoup d'attente.» Et le résultat du film? «Il me plaît, mais je suis un peu déçue que mon personnage reste aussi mystérieux jusqu'au bout, j'aurais aimé qu'on en sache plus sur lui!»

Aujourd'hui, l'actrice aimerait beaucoup évoluer dans le métier, tout en étant consciente que «rien n'est jamais sûr dans la vie, et surtout dans le cinéma». Et de conclure: «Je m'intéresse à l'écriture, à la réalisation aussi. Je suis une touche-à-tout qui dort encore un peu, mais qui se réveille gentiment...»

Voir cette publication sur Instagram

🧡

Une publication partagée par Melissa Guers (@melissa.guers) le