Mélanie Bernier

19 janvier 2020 08:19; Act: 19.01.2020 08:50 Print

«Le rire, c'est comme l'amour: il est essentiel»

par Marine Guillain - La comédienne Mélanie Bernier était à l'Alpe d'Huez (F) pour le film «Mine de rien». Rencontre en coup de vent, entre deux projections.

Sur ce sujet
Une faute?

Une comédie doit faire rire, bien sûr, mais si elle parvient aussi à émouvoir, c'est encore mieux. C'est le cas de «Mine de rien», de Mathias Mlekuz, qui raconte avec tendresse l'histoire d'anciens mineurs devenus chômeurs. Ceux-ci galèrent financièrement et protestent, dans le froid hivernal du Nord-Pas-de-Calais, contre un projet de destruction de la mine. Pour la sauver, ils se lancent dans le projet un peu fou de la transformer en parc d'attraction. Mélanie Bernier y tient un rôle aux côtés d'Arnaud Ducret et de Philippe Rebbot.

Qu'est-ce qui vous a marquée sur le tournage de «Mine de rien»?
C'est un film qu'on a fait avec très peu de moyens et je crois que ça a apporté une forme de fraîcheur, de solidarité et de bienveillance, qui transparaissent à l'image. On a tourné en plein hiver au nord de la France, il faisait très froid, on était un mélange d'acteurs pro et non pro et de vrais liens se sont créés. Pour parler de ces gens-là, chômeurs et anciens mineurs, c'était finalement les conditions parfaites.

Il y a eu une standing ovation à la fin de la projection...
Oui, c'était formidable. C'était la première fois qu'on montrait le film au public donc il y a toujours de l’appréhension dans ces moments-là. Je pense qu'on ne pouvait pas espérer mieux. Il y a eu cette standing ovation, puis les gens sont venus nous voir pour nous dire qu'ils avaient pleuré. Evidemment ils ont ri aussi, mais ce qui est ressorti c'est l'émotion que véhicule le film. Quand on est sur le fil de la tendresse, de la sincérité et de l'humour, c'est génial d'arriver à ça.

Est-ce que le long métrage a une raison d'être encore plus forte dans le contexte sociopolitique actuel?
Oui, il est d'une actualité folle. On a tourné ce film en pleine crise des gilets jaunes mais il avait été écrit avant. Et on le montre au milieu de toutes ces grèves et manifestations dans la rue... Je pense que c'est pour ça qu'il résonne autant auprès du public.

Pourquoi le genre de la comédie est-il important dans le cinéma?
La comédie existe depuis toujours. Si les gens ne rient pas, ils meurent je crois. Le rire c'est comme l'amour, c'est quelque chose d'essentiel, on en a tous besoin.  

La bande-annonce de «Mine de rien»: