Festival de Locarno

10 août 2018 08:48; Act: 10.08.2018 15:04 Print

Son amour pour son frère la rend dingue

par Marine Guillain, Locarno - A tout juste 18 ans, Zsofia Körös porte sur ses épaules le seul film suisse en compétition à Locarno. Rencontre.

L'interview de Zsofia Körös sur la Piazza Grande
Sur ce sujet
Une faute?

Ils sont beaux comme des Dieux tous les deux. Dans «Glaubenberg», Noah et Lena sont frère et soeur. Lui, vient de finir ses études et s'apprête à partir pour Izmir où il va participer à des fouilles archéologiques. Elle, un peu plus jeune, ne supporte pas d'être sans son frangin car elle est amoureuse de lui. Il l'obsède, hante son esprit et ses rêves.

Lena vit de plus en plus dans son imagination. Pour se défaire de ses pensées, elle séduit un pote de Noah et sort avec lui. Tout en attendant impatiemment la visite de son frère pour Noël...

Les flash back dispensables et le flou entre l'imagination et la réalité de Lena ne font pas perdre à «Glaubenberg» sa beauté. Le seul film suissse en compétition internationale pénètre avec puissance le coeur de cette ado qui, au lieu de refouler ses sentiments, les assume avec force. Dirigée par Thomas Imbach, la bluffante novice Zsofia Körös est presque de tous les plans. Découvrez son interview en vidéo ci-dessus.