Suisse

01 février 2019 13:35; Act: 01.02.2019 14:26 Print

Berne veut que Netflix finance le cinéma suisse

Berne veut que les plateformes de «streaming» comme Netflix, investissent dans la production locale. Par un financement à hauteur de 4% de leurs revenus générés en Suisse.

storybild

Netflix est de loin le service de vidéos à la demande par abonnement le plus utilisé en Suisse. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les plateformes de« streaming» telles que Netflix doivent investir dans le cinéma suisse. L'Office fédéral de la Culture (OFC) veut leur demander un financement à hauteur de 4% de leurs revenus générés en Suisse.

«C'est une question d'égalité», explique vendredi à la SRF Ivo Kummer, chef de la section cinéma de l'OFC. Les télévisions nationales sont effectivement déjà soumises à une telle obligation.

Ce n'est toutefois pas une taxe, précise M. Kummer. Ces services obtiendront quelque chose en retour de leur investissement, comme par exemple des droits de télévision, et il leur sera possible d'investir directement, notamment dans des coproductions.

Pas de «Swissflix»

Ce projet doit être incorporé au nouveau Message culture 2021 à 2024, qui sera soumis à consultation cet été. L'OFC n'a par contre pas prévu de créer une plateforme de streaming suisse sous le nom de «Swissflix», car il ne peut pas devenir entrepreneur.

La Suisse veut que les plateformes de «streaming» diffusent au moins 30% de films et de séries en provenance d'Europe, comme l'avait exigé l'Union européenne en octobre dernier. Selon Ivo Kummer, cela ne devrait pas poser de problème majeur. Ce chiffre est déjà de 28%, selon une étude.

Netflix est de loin le service de vidéos à la demande par abonnement le plus utilisé en Suisse. La plateforme de «streaming» a notamment fortement augmenté son nombre d'utilisateurs en 2018 avec près de 600'000 nouveaux abonnés et compte aujourd'hui 1,5 million d'utilisateurs occasionnels.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Blaise Netflex le 01.02.2019 14:49 Report dénoncer ce commentaire

    Je n'aime plus la TV Suisse/Européenne

    S'ils nous passaient des trucs intéressants à la TV au lieu des Anges et de Alerte Cobra, les gens utiliseraient moins Netfilx. Faut pas taxer les autres parce qu'ils sont meilleurs... Faut se bouger les fesses et proposer des choses intéressantes. Toujours cette solution de facilité !

  • lili le 01.02.2019 14:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Épouvantable raisonnement

    Ils veulent parasiter une affaire qui marche pour financer un cinéma épouvantable. C'est pas juste!

  • Le consommateur le 01.02.2019 14:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    qui qui paye

    Si le cinéma a besoin des subventions, il faut croire qu'il n'y a pas de publique et donc il faut savoir dire stop ! Car les bons films n'ont pas besoin de subventions !

Les derniers commentaires

  • Darth mauk le 03.02.2019 22:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pis quoi encore

    Encore un office fédéral qui sert à rien, qui coûte cher sur nos impôts pour nous pondre des idées saugrenues. Le cinéma suisse en Suisse laissez-moi rire. Les acteurs ou réalisateurs compétents jouent en France, Allemagne Italie ou USA. Niveau décors naturels là oui la Suisse a un atout à jouer. Mais les idées de taxe ne méritent qu'une place : la poubelle

  • fab descombes le 03.02.2019 10:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le fric

    Quitter la Suisse et prenez votre argent, vous verrez a ce moment ce pays vous barrez la route. La Suisse n'aime que l'argent

  • Cinéphile le 03.02.2019 09:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mauvais business

    Si je voulais regarder des films Suisse ou européens je ne paierais pas Netflix. Une preuve de l'incompétence de ce Monsieur Ivo Kummer. C'est le consommateur qui décide de ce qu'il veut voir, on ne pourra jamais faire un business qui fonctionne en imposant au client le produit. (sauf peut être dans des pays comme la Chine où la censure est de mise). Un conseil Monsieur Kummer. Faite un business plan où des cours d'économie ou apprenez à gérer votre jalousie envers les entreprises cinématographiques qui savent faire du business mieux que vous. Piètre concurrent !

  • Jane le 03.02.2019 07:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vol légalisé

    On est pas surpris c'est la Suisse !!

  • Guillaume Hell le 02.02.2019 18:11 Report dénoncer ce commentaire

    Petit Suix

    Le cinéma Suixx, laissez-moi rire !!! La TV Suixx, je me marre ! Vive Netflix, on moins on ne subit pas cette pauvreté de programmes.