«A dangerous method»

20 décembre 2011 17:14; Act: 20.12.2011 17:09 Print

Carl Jung possédé par l’amour

par Fred Ferrari - David Cronenberg plonge la tête la première dans les relations entre Jung, Freud et Sabina Spielrein.

Violant toutes les précautions déontologiques, Carl Jung s'éprend d'une de ses patientes. Il faut dire que Sabrina Spielrein est fascinante...
Sur ce sujet
Une faute?

Quand il prit Sabina Spielrein (Keira Knightley) pour patiente,­ Carl Jung (Michael Fassbender) n’imaginait pas qu’elle deviendrait sa maîtresse,­ encore moins qu’elle­ entrerait en contact avec Freud (Viggo Mortensen) et deviendrait elle-même une psychanalyste de renom. C’est l’histoire de ce passionnant triangle que raconte David Cronenberg dans «A Dangerous Method». Un film historique, avec le défi, pour le réalisateur, de dépasser le carcan des normes sociales de l’époque. Un film d’amour aussi, au risque de tomber dans le vulgaire mélodrame romantique.

Vision masculine

Un film théorique surtout, et c’est là que Cronenberg se montre homme avant tout: «A Dangerous Method» est un drame cérébral jusque dans la description de l’amour qui tenaille Jung. De ce point de vue-là, le résultat est brillant. Mais on peut se demander ce qu’aurait donné un tel scénario dans les pattes d’une réalisa­trice (Catherine Hardwicke par exemple).