«Tully»

26 juin 2018 16:41; Act: 26.06.2018 20:41 Print

Charlize Theron en mère au bord de la crise de nerfs

Dans «Tully», une maman souffrant du baby-blues engage une nounou de nuit pour l'épauler.

Sur ce sujet
Une faute?

Après la naissance de son troisième enfant, Marlo (Charlize Theron, à contre-emploi après «Atomic Blonde») est épuisée. Elle n'a plus la force ni le goût à rien et s'abrutit devant la télé en mangeant des chips. Totalement à bout, elle accepte de prendre une nounou de nuit, sur le conseil de son frère.

Lorsque Tully débarque (saisissante Mackenzie Davis, vue dans «Blade Runner 2049»), Marlo est d'abord réticente et peine à lâcher prise. Puis, grâce à l'aide de la maman de nuit et à la relation intrigante qui se noue entre elles (dommage pour le contraste de leurs visions parfois trop évident), la quadra retrouve un peu d'apaisement.

Fort d'un super duo d'actrices, «Tully» tourne ainsi autour des tourments de la maternité de manière plutôt réaliste, semble-t-il, en disséquant la psychologie de son héroïne jusqu'à une fin imprévisible.

Le duo Jason Reitman et Diablo Cody (cette dernière a puisé dans son vécu pour le scénario) est le même qui se trouvait derrière «Juno» (avec Ellen Page, enceinte à 16 ans et cherchant des parents adoptifs pour son bébé) et «Young Adult», déjà avec Charlize Theron, qui campait une trentenaire égoïste. Pour l'anecdote, l'actrice sud-africaine a pris 18 kg pour les besoins de «Tully». Chose qu'elle n'avait pas hésité à faire en 2003 pour «Monster», qui lui avait valu un Oscar.

(Marine Guillain)