Agenda

18 septembre 2019 06:57; Act: 18.09.2019 06:57 Print

Découvrez les sorties cinéma de ce 18 septembre

par Catherine Magnin - Riche programme que celui des nouveaux films à l'affiche dès ce mercredi 18 septembre. Avec du grand spectacle et des émotions à gogo.

storybild

(Photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

«Ad Astra», de James Gray:
Lisez notre critique ici

«Portrait de la jeune fille en feu», de Céline Sciamma:
Lisez notre critique ici

«Le chardonneret», de John Crowley:

«Le chardonneret» est tiré d'un best-seller de Donna Tartt (connue pour mettre près de dix ans à écrire chacun de ses romans), prix Pulitzer en 2014. Il avait tout pour être l'un des meilleurs films de cet automne. Ansel Elgort incarne Theo, un jeune musicien au bord du suicide depuis la mort de sa mère dans un attentat, et qui cache de terribles secrets. La distribution est des plus prestigieuses: Nicole Kidman, Jeffrey Wright et Sarah Paulson sont tous excellents. Mais on se perd dans une histoire qui devient confuse au fil des 2 h 29 que dure le film, et l'on finit par s'ennuyer alors que le scénario saute en permanence du passé au présent et vice versa. Dommage. **

«Les hirondelles de Kaboul», de Zabou Breitman et Éléa Gobbé-Mévellec:

Vous avez lu «Les hirondelles de Kaboul», de Yasmina Khadra? Allez le redécouvrir adapté en film d'animation. L'histoire est grosso modo identique, même si Zabou Breitman et Éléa Gobbé-Mévellec se sont autorisé des changements. Il est toujours question de la capitale afghane sous le joug des talibans. D'un couple épris de liberté qui se déchire sous l'emprise de l'obscurantisme. D'un gardien de prison dont la femme est à l'agonie et qui s'éprend d’une condamnée à mort... Le soin minutieux et lumineux apporté au graphisme, à la bande sonore, aux personnages, sublime le tableau sans acrimonie ni indulgence d'une humanité outragée. ****

«Jeanne», de Bruno Dumont:

Après «Jeannette, l'enfance de Jeanne d'Arc», Bruno Dumont consacre à la pucelle d'Orléans un film radical, poétique, obstiné, habité. Il brouille les frontières entre théâtre, reconstitution historique et installation, fait chanter des textes tirés de Charles Péguy par la voix cristalline de Christophe. On y croit, on n'y croit pas. On est aux anges, ou au comble de l'ennui. Mais qui pourra prétendre, après avoir vu «Jeanne», ne jamais avoir frémi?

«A Rainy Day in New York», de Woody Allen:

Le week-end en amoureux d'Ashleigh (Elle Fanning) et Gatsby (Timothée Chalamet) à New York tourne court quand la première est accaparée par le réalisateur qu'elle doit interviewer. Il a beau pleuvoir des cordes sur la fin d'un amour, le nouveau Woody Allen est léger, espiègle. Pour peu, il passerait inaperçu... **

«Varda par Agnès», d’Agnès Varda:

Agnès Varda (photo), à qui la Cinémathèque suisse (Lausanne) et les Cinémas du Grütli (Genève) consacrent actuellement une rétrospective, nous a quittés le 29 mars 2019, à 90 ans. Voir et entendre ce grand petit bout de femme toute simple raconter, dans «Varda par Agnès», son parcours de cinéaste, de photographe, de plasticienne, de gourmande de la vie et des gens, est un pur délice. Et une sacrée leçon de cinéma! ***

«Le roi nu», de Andreas Hoessli:

Solidarnosc en Pologne, le renversement du shah en Iran… Le journaliste Andreas Hoessli revisite ces événements sous influence des services secrets, et s'interroge sur la façon dont naît, s'épanouit, s'épuise, mais néanmoins survit l'esprit de la révolution. **

Mais encore:

Nuit du court métrage
Ce vendredi 20 septembre, Genève accueille, aux Cinémas du Grütli, la Nuit du court métrage. Neuf villes de Suisse romande en feront de même avant le final à Lausanne, le 22 novembre. Au menu, pour 28 francs, quatre programmes thématiques d'une heure chacun.
Infos et programme: www.nuitducourt.ch

Nuit des musées
Les courts métrages, une quinzaine regroupés en trois programmes, sont aussi à l'honneur à la Cinémathèque qui, ce samedi 21 septembre, participe à la Nuit des musées. Le pass de la manifestation leur donnant accès est vendu 10 francs (gratuit jusqu’à 16 ans révolus).
Infos et programme: www.lanuitdesmusees.ch

Fesses-tival
Le cinéma Spoutnik, à Genève, fait rimer sa rentrée d'automne avec sexualité en s'associant à la deuxième édition de Fesses-tival. Au menu: l'épopée de deux écosexuelles, Beth Stephens et Annie Sprinkle, qui volent au secours des montagnes de Virginie menacées par les mines de charbon (vendredi 20 septembre à 21 h); des classiques de Maria Beatty, papesse du cinéma érotique lesbien (vendredi à 23 h 30); une série de courts métrages d’OIL productions, tout nouveau collectif romand de films pornographiques éthiques (samedi à 21 h). Pour public averti, il va sans dire...
Infos et programme: spoutnik.info