«La délicatesse»

20 décembre 2011 17:13; Act: 20.12.2011 17:01 Print

Délicat, l’art de l’adaptation

On attendait beaucoup de l'adaptation au cinéma de «La Délicatesse», le délicieux roman de David Foenkinos. Mais l'écrivain, qui passe derrière la caméra pour l'occasion, rate son coup.

Retrouver l'amour après un deuil réserve parfois des surprises à tout le monde.
Une faute?

Minée par le décès subit de l’homme de sa vie, Nathalie (Audrey Tautou) ne pense pas retrouver un jour le goût d’aimer. Surtout pas avec Markus (François Damiens), un collègue atypique... Au départ, c’était un best-­seller (700 000 exemplaires vendus) signé David Foenkinos. Suivant l’adage selon lequel on n’est jamais mieux servi que par soi-même, l’auteur signe lui-même – avec la complicité de son frère Stéphane – l’adaptation sur grand écran.


Las! Le bon écrivain se révèle médiocre cinéaste. Embourbé dans les péripéties, il rate les finesses qui faisaient la délicatesse du roman: le moelleux d’une moquette, la cruauté d’un calendrier... Et puis rien n’y fait: entre Audrey Tautou et le lunaire François Damiens, la sauce ne prend pas.

(ffe)