La chronique de Marine: «Avengers»

24 avril 2019 17:35; Act: 25.04.2019 15:17 Print

«Ça dure trois heures et on ne s'ennuie pas!»

par Marine Guillain - Découvrez notre nouvelle chronique vidéo sur les sorties ciné. Cette semaine, Marine vous parle d'«Avengers: Endgame»... sans spoiler!

Sur ce sujet
Une faute?

Coincé dans un vaisseau spatial avec Nebula, presque à bout d'oxygène, Tony Stark (Robert Downey Jr.) est au plus mal. Sur terre, les rescapés pleurent la disparition de leurs proches, envolés comme une traînée de poudre à la fin d'«Avengers: Infinitiy War». Black Widow (Scarlett Johansson), Thor (Chris Hemsworth) et quelques autres tentent bien de mener une mission contre le superméchant Thanos, mais c'est un échec. Cinq ans plus tard, un revenant frappe à leur porte, apportant un nouvel espoir. Les Avengers s'attellent alors à reconstituer une équipe afin de récupérer les six pierres d'infinité...

Vous voyez, on n'a presque rien dit! Bande-annonce la plus visionnée de l'histoire en 24 heures (389 millions de vues) et durée record d'un film Marvel (3 heures!): «Endgame» est sans doute le plus sombre des «Avengers», et celui qui a le plus grand enjeu. Il mêle séparations, retrouvailles, sacrifices, bataille titanesque... et un peu d'humour quand même.

Ayant eu beaucoup d'attentes, on avoue être un peu déçus. On attendait plus renversant. Bien sûr, il y a des surprises, mais tous les scénarios avaient déjà été envisagés par les fans. Finalement, on ressort avec l'impression d'avoir assisté à une sorte de melting-pot-best-of Marvel, plein de bonnes choses, mais trop éparpillées et survolées.