«Les vacances du Petit Nicolas»

08 juillet 2014 17:10; Act: 09.07.2014 13:54 Print

En vacances à la plage, le spectacle est partout

par Catherine Magnin - Quatre ans après son adaptation à succès du «Petit Nicolas», Laurent Tirard emmène les personnages de Sempé et Goscinny au bord de la mer.

Une faute?

On dit souvent que ce sont les femmes qui mènent le monde. Eh bien, cette année, pour une fois, ce n’est pas maman (Valérie Lemercier) qui a eu le dernier mot: le petit Nicolas (Mathéo Boisselier) et son papa (Kad Merad) n’iront pas en vacances à la montagne, mais à la plage. Et avec Mémé (Dominique Lavanant, qui remplace la regrettée Bernadette Lafont).

C’est l’occasion pour le gamin de partir à la conquête d’un nouveau territoire de jeu et de faire de nouvelles bêtises avec de nouveaux amis. Surtout, il découvre des facettes inattendues de ses parents. Papa qui sourit plus que de coutume en reluquant les filles. Maman qui se pavane en costume de bain sur la plage, au point qu’un producteur de cinéma italien décide de faire d’elle la vedette de son film... Au final, tout reviendra à la normale. Papa se fera mener à la baguette par maman, et Nicolas par son premier amour d’été...

Nicolas fait peur...

Coloré et burlesque, l’univers des «Vacances du petit Nicolas» fait penser aux films de Jacques Tati, une référence pleinement assumée par le réalisateur, Laurent Tirard. Ce dernier ne renoue cependant pas tout à fait avec la fraîcheur et le rythme du premier épisode. Cela ne devrait pas empêcher cette suite d’aller titiller la barre des 136 000 entrées en Suisse romande (5,6 millions en France) réalisées par «Le petit Nicolas» il y a quatre ans. D’autant plus qu’il n’y a guère d’autres sorties d’importance pour lui faire de l’ombre cette semaine. C’est dire s’il fait peur, le petit Nicolas...