Journées de Soleure

21 janvier 2020 22:44; Act: 21.01.2020 22:44 Print

Faire le plein de films helvétiques

par Marine Guillain - Les journées de Soleure débutent ce mercredi, sous l'égide d'une nouvelle directrice.

storybild

«Platzspitzbaby», du Veveysan Pierre Monnard, parle d'une enfant qui se réfugie dans un monde imaginaire pour échapper à sa vie et à sa mère, accro à la drogue. (Photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

Pour prétendre au Prix de Soleure, il faut s'intéresser aux questions de société et de coexistence entre les hommes. Cette année, douze films sont en lice pour obtenir le prestigieux trophée. Parmi eux, le très beau «O fim do mundo» de Basil Da Cunha, ou le nouveau doc de Stéphane Goël, «Citoyen Nobel», consacré à Jacques Dubochet.

Mais c'est loin d'être tout: 178 œuvres suisses récentes seront à voir ces huit prochains jours. Outre les longs métrages, il ne faudra pas manquer la section de courts Upcoming, consacrée à la découverte de jeunes talents.

«Les films nous offrent du temps et de l'espace pour réfléchir et adopter de nouvelles perspectives, a déclaré Anita Hugi, la nouvelle directrice de l'événement. Soleure est le centre de cette réflexion. Je me réjouis de vivre cette première édition.»