«L’emmerdeur»

09 décembre 2008 22:45; Act: 09.12.2008 19:13 Print

Francis Veber, meilleur scénariste que réalisateur

par Didier Tischler - Le duo Richard Berry - Patrick Timsit a tenté de relever le défi de succéder au tandem Lino Ventura - Jacques Brel. Pari perdu.

Une faute?

Pour beaucoup, «L’emmerdeur» d’Edouard Molinaro, sorti en 1973, est un chef-d’œuvre. Un avis que ne partage pas son talentueux scénariste, Francis Veber. L’homme, devenu depuis réalisateur à succès, propose aujourd’hui sa propre version d’une histoire que tout le monde connaît.

Tueur à gages de profession, Jean Milan doit exécuter un contrat depuis sa chambre d’hôtel donnant sur un Palais de Justice. Son voisin, François Pignon, un pauvre type abandonné par son épouse, tente de se suicider en se pendant à la tuyauterie de la salle de bains et provoque une inondation. Milan persuade l’hôtelier de ne pas appeler la police, promettant de veiller lui-même sur le dépressif. Il se trouve irrémédiablement englué dans les problèmes de Pignon au détriment de sa mission.

Comparaison n’est pas raison, dit-on. Impossible, toutefois, de faire autrement. L’histoire étant connue et les gags globalement les mêmes, seul le jeu des principaux acteurs diverge. Le hic est que Patrick Timsit, malgré son talent comique, n’arrive pas à la cheville de Jacques Brel. Richard Berry, de son côté, n’est pas franchement crédible en tueur à gages lorsqu’il passe dans un registre drôle. La carrure de Lino Ventura est autrement plus imposante. Un remake totalement dispensable.