«Planes 2»

22 juillet 2014 17:10; Act: 22.07.2014 16:08 Print

Fred Testot ravi de rendre hommage aux pompiers

par Laurent Vidal - Fred Testot prête une nouvelle fois sa voix à Dusty, le petit avion qui fait son retour dans «Planes 2».

Une faute?

Le comédien français s’est rendu à Marignane, près d’Aix-en-Provence (F), pour rencontrer les soldats du feu auxquels «Planes 2» rend hommage. Il nous a confié ses impressions.

Est-ce un travail compliqué pour vous de doubler Dusty?

Une fois qu’on a pris le coup, c’est assez simple. J’avais déjà fait le job sur plusieurs films d’animation, mais j’ai une vraie tendresse pour ce petit gars à qui j’avais déjà prêté ma voix dans le premier volet. J’ai vite retrouvé son énergie.

Comment a-t-il évolué?

Il a eu de gros soucis de santé! Plus sérieusement, il a subi une panne qui l’oblige à se ménager. Si on ne trouve pas la pièce qui lui manque, il va devoir renoncer à la course. Il va alors changer de vie en devenant pompier…

Le monde des combattants du feu vous est-il familier?

Oui, car je les voyais intervenir en Corse (île natale de Fred Testot, ndlr) chaque été et je suis conscient des risques qu’ils prennent pour sauver des vies. C’est l’une des raisons pour lesquelles «Planes 2» est cher à mon coeur. Je suis heureux de pouvoir leur rendre hommage.

Quelle a été l’une de vos plus belles expériences sur ce film?

D’avoir l’occasion de rendre visite aux pompiers et de pouvoir converser avec eux. Certains ont accepté de doubler des personnages secondaires et ils m’ont invité sur leur base. J’ai pu m’initier de plus près à leur travail ce qui a renforcé l’immense respect que je leur porte.

Qu’aurez-vous retenu de cette visite?

Que les soldats du feu volent toute l’année ! On entend parler que des feux les plus spectaculaires, ceux qu’ils peinent à maîtriser. Il faut savoir qu’ils parviennent à en arrêter près de 80% sans attirer l’attention des médias. Ce sont de véritables héros qui devraient être mis en avant plus souvent.

Vous êtes senti un héros en doublant Dusty?

Je ne pratique pas les méthodes de l’Actor’s Studio donc je ne me suis pas imaginé que je volais au milieu des flammes! En revanche, je me suis complètement laissé aller devant le micro. C’est un exercice libérateur que je me verrais bien reprendre si Disney fait un troisième volet.