«Tron, l'héritage»

08 février 2011 16:14; Act: 23.02.2011 07:06 Print

Geek un jour, geek toujours

Quasiment 30 ans après «Tron», les aventures de Flynn & Cie en plein univers virtuel en 3D feront encore le bonheur des gamers.

Une faute?

Qui a vu «Tron» à sa sortie en 1982? Des férus d’informatique et de science-fiction, fans de jeux d’arcade peu rebutés par les arcanes d’un scénario confus. Au fil des ans, l’aventure de Flynn, concepteur de jeu vidéo happé par sa propre création, est devenue culte. Aujourd’hui, Joseph Kosinski signe une suite qui exploite directement l’héritage.

Le retour de Jeff Bridges

On prend presque les mêmes, et on recommence: Flynn (Jeff Bridges, comme en 1982), piégé dans la machine, est rejoint par son fils, qui subit les mêmes épreuves que lui. Daft Punk est aux platines. Et l’image est boostée par une 3D qui en jette. Dommage que la fin du film soit plombée par un discours psychologique de pacotille. Quoi qu’il en soit, les geeks vont encore prendre leur pied.

(ffe)