«Rango»

01 mars 2011 16:37; Act: 15.03.2011 17:19 Print

Il était une fois un lézard au far-west

Gore Verbinski («Pirates des Caraïbes») réalise avec «Rango» un western parodique tout en animation. Avec la complicité de Johnny Depp.

Une faute?

Projeté sans crier gare dans le désert, un lézard d’appartement doit vite se fondre dans le paysage. Il s’invente une légende de cow-boy prêt à tout pour trouver une goutte d’eau... Cet objet filmique non identifié est signé Gore Verbinski, celui-là même qui avait animé «La souris» et les monstres marins de «Pirates des Caraïbes». Ici, il s’amuse à parodier le western, en y ajoutant une pluie de clins d’œil variés, avec en tête de liste Johnny Depp dans «Leaving Las Vegas» (la fameuse chemise) ou «Arizona Dream» (et son poisson volant): normal, puisque le comédien prête sa voix et sa dégaine à Rango. Ce qui n’empêche pas le film de connaître un énorme passage à vide entre son intro et son dénouements, tonitruants.

(ffe)