«Winter's bone»

01 mars 2011 16:32; Act: 01.03.2011 16:23 Print

L’Amérique loin de l’Eldorado

Petite production dans la jungle hollywoodienne, «Winter's bone» doit à ses qualités d'avoir été remarqué dans divers festivals, jusqu'aux Oscars.

Une faute?

A 17 ans, Ree vit dans une modeste maison dans la forêt. Elle rame pour entretenir son frère et sa sœur, avec l’aide de voisins. Mais son père, tout juste sorti de prison, menace de lui faire perdre la maison qu’il a mise en caution. Quand Ree cherche à préserver coûte que coûte le peu qu’elle possède, elle découvre les limites de la bienveillance du voisinage...

Sans Oscar, mais avec les honneurs

Chronique de cette Amérique profonde bien éloignée du bling-bling des grandes villes, d’une Amérique où le mutisme, le conformisme et la précarité pèsent lourd, «Winter’s Bone» est un mélange de glace et de fièvre qui flotte bien après la fin de la projection. Que le film soit reparti bredouille des Oscars où il était quatre fois nominé n’ôte rien à sa puissance.

(ffe)