Cinéma

07 janvier 2016 10:06; Act: 07.01.2016 11:36 Print

La Suisse est devenue trop chère pour Bollywood

par Pascal Schmuck, Zurich - Les milieux indiens du cinéma filment des scènes à l'étranger et les présentent ensuite comme la Suisse. En raison des coûts.

storybild

Le tournage de films indiens, comme à Lucerne en 2007, se fait désormais rare en Suisse. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les Alpes suisses continuent de faire rêver dans le sous-coutinent indien. Mais elles n'attirent plus l'industrie cinématographique locale, car la Suisse est désormais jugée trop chère, explique la SRF.

Une situation qui inquiète les milieux du tourisme en Suisse. «Les productions de Bollywood sont un important outil marketing sur le marché indien», reconnaît Marco von Euw, directeur de l'Hotel Metropol à Interlaken. Des touristes font le voyage uniquement pour découvrir les lieux de tournage. Mais en 2015, pas une équipe de cinéma n'est venue au Metropol.

L'Autriche a la cote

Les producteurs indiens se sont en effet tournés vers d'autres pays au paysage similaire, comme l'Autriche, nettement moins chère. Et ils présentent les scènes tournées dans ces régions comme étant réalisées en Suisse! «Récemment, ils ont filmé en partie en Europe centrale et présenté ces passages comme la Suisse. Parce que c'était moins cher», a reconnu Annekäthi Neukomm d'Interlaken-Tourismus.

Les professionnels de la branche tirent la sonnette d'alarme, la Suisse s'étant endormie sur ses lauriers à leur avis. Et de demander des soutiens, financiers notamment, pour séduire à nouveau Bollywood. Des stations n'hésitent en effet pas à prendre à leur charge une partie des coûts d'hébergement des équipes de tournage. L'exemple du dernier James Bond réalisé en Autriche au lieu de la Suisse n'est pas passé inaperçu.

Suisse Tourisme renâcle

L'Office fédéral de la Culture entend réagir et promet de soutenir les productions étrangères dès la mi-2016. A condition qu'elles collaborent avec les milieux suisses. «C'est une exigence culturelle», se justifie Ivo Kummer, directeur de la section Film de l'Office fédéral de la culture. Ces réalisations doivent en effet avoir un lien tant au niveau du contenu que du personnel avec la Suisse.

Il place les milieux touristiques face à leurs responsabilités, en les appelant à soutenir ces productions de leur côté. Mais, selon SRF, Suisse Tourisme renâcle, car au lieu des grands films, l'association préfèrerait les séries et les spots publicitaires. Qui montreraient, à coup sûr, la Suisse sous son meilleur jour.

(nxp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Loïc le 07.01.2016 12:31 Report dénoncer ce commentaire

    to much

    Elle est trop chère pour tout le monde!

  • Fouteur de m le 07.01.2016 13:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moyens, et moyens...

    Connaissant les moyens financiers du milieu cinématographique, ça me fait un peu rigoler - et que l'on ne vienne pas me dire que les pauvres de Bollywood ne sont pas les riches de Hollywood... il y a les mêmes gaspillages et les mêmes excès, certes avec moins d'ampleur chez les asiatiques, mais cela reste le milieu cinématographique....

  • Bas Les Steak le 07.01.2016 12:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    S'en

    Encore un News du tonnerre, à la pointe de l'info!

Les derniers commentaires

  • mel le 08.01.2016 09:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    triste

    Oh trop dommage !!!

  • Montreusien le 07.01.2016 13:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Odeur de curry

    Tant mieux, ça sentira moins le curry dans la rue comme ça!

  • Gloupy le 07.01.2016 13:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pareil

    je filmerai le trou de mes chiottes et je dirai que C est Bollywood parce que J ai pas les moyens D aller en vacances la bas

  • Fouteur de m le 07.01.2016 13:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moyens, et moyens...

    Connaissant les moyens financiers du milieu cinématographique, ça me fait un peu rigoler - et que l'on ne vienne pas me dire que les pauvres de Bollywood ne sont pas les riches de Hollywood... il y a les mêmes gaspillages et les mêmes excès, certes avec moins d'ampleur chez les asiatiques, mais cela reste le milieu cinématographique....

  • Loïc le 07.01.2016 12:31 Report dénoncer ce commentaire

    to much

    Elle est trop chère pour tout le monde!